fbpx
Mélanie Rivard, une productrice agricole de l’Abitibi, a rencontré plusieurs défis au moment de démarrer son entreprise agricole. Photo : Gracieuseté de Lloyd Pasqualetti

Mélanie Rivard, une productrice agricole de l’Abitibi, a rencontré plusieurs défis au moment de démarrer son entreprise agricole. Photo : Gracieuseté de Lloyd Pasqualetti

Une nouvelle plateforme pour stimuler les projets des agricultrices

La fédération des Agricultrices du Québec (AQ) a profité de son assemblée générale tenue en mode virtuel le 23 octobre pour lancer son nouveau programme Dimension E visant à épauler les femmes dans leur projet entrepreneurial en agriculture.

Pour ce faire, une plateforme web, Dimension-e.ca, donne maintenant aux agricultrices de partout dans la province un accès gratuit à différents outils et services d’accompagnement pouvant les aider à cheminer dans toutes les étapes du développement de leur projet.

« L’idée est de regrouper au même endroit l’ensemble des informations en entrepreneuriat agricole féminin afin de les rendre facilement et rapidement accessibles aux productrices », précise Diana Toffa, gestionnaire du projet Dimension E.

Documentation et conseils

Parmi les ressources, on retrouve un répertoire de financements disponibles par région et selon le profil de l’entrepreneure, un centre de documentation, une liste de cellules de codéveloppement et des services-conseils d’experts juridiques et fiscaux.

« Je le recommande à toutes celles qui veulent partir une entreprise. Allez chercher de l’expertise ! » a commenté Marcel Groleau, président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA), lors du lancement auquel ont participé quelque 150 membres de l’AQ.

La mise sur pied du programme a été possible grâce au financement de Développement économique Canada dans le cadre de la stratégie pour les femmes en entrepreneuriat.

De gros défis

Mélanie Rivard, une productrice agricole de l’Abitibi, raconte avoir eu du mal à se faire prendre au sérieux lorsqu’elle a voulu lancer son projet de production bovine. « Quand on est une femme, on doit faire face à différents défis.  À force de résilience, de recherches, de réseautage, de formation et d’implication, j’ai réussi à faire ma place, mais les outils et services de Dimension E auraient pu faciliter et accélérer mon intégration dans le milieu agricole », affirme l’agricultrice.


Vous pouvez retrouver la plateforme Dimension E ici.