fbpx
Le tournage de la série aura lieu dans la région de l'Estrie. Photo : Shutterstock

Le tournage de la série aura lieu dans la région de l'Estrie. Photo : Shutterstock

Une ferme maraîchère au coeur d’une intrigue télévisuelle

Le monde rural et la réalité des travailleurs agricoles saisonniers seront mis en vedette dans la série télévisée Le temps des framboises, dont le tournage a commencé à la fin mai.

Sandrine Bisson

Sandrine Bisson. Photo : Yola van Leeuwenkamp

Coécrite par Florence Longpré et Suzie Bouchard, cette série réalisée par Philippe Falardeau, qui en est l’instigateur, portera un regard qui se veut actuel, à la fois drôle et émouvant, sur le monde rural.

Elle raconte l’histoire d’Élizabeth, une femme fougueuse qui hérite de la ferme maraîchère familiale à la suite de la mort de son mari. Le personnage interprété par Sandrine Bisson quitte alors son travail à l’hôtel de ville pour embrasser une nouvelle vie d’agricultrice. Seule pour élever un ado rebelle et un enfant sourd et muet, elle est confrontée à une belle-famille envahissante, à des pratiques agricoles qu’elle juge immorales et à un amour impossible. « C’est surtout une histoire touchante sur la rencontre de l’autre », explique en entrevue la productrice de la série, Julia Langlois. La série exposera la réalité de travailleurs agricoles mexicains, mais aussi la détresse psychologique des agriculteurs.

Tournée en Estrie, cette série de 10 épisodes d’une heure compte entre autres parmi sa distribution Micheline Lanctôt et Paul Doucet. Edison Ruiz, qu’on a pu voir dans la version mexicaine de la série Narcos, interprétera un travailleur saisonnier. Le temps des framboises sera présentée en exclusivité sur Club illico au printemps prochain. « Pour Philippe Falardeau, ajoute la productrice, l’authenticité est toujours très importante. » Les scénaristes ont fait beaucoup de recherches et ont parlé à des agriculteurs et des travailleurs agricoles saisonniers. « J’ai hâte de voir la réaction du public », conclut Mme Langlois.