fbpx
Les participants doivent trouver des indices à travers une série de défis inspirés de la réalité du travail à la ferme. Photo : Gracieuseté de Sabrina Audet-Godin

Les participants doivent trouver des indices à travers une série de défis inspirés de la réalité du travail à la ferme. Photo : Gracieuseté de Sabrina Audet-Godin

Un jeu d’évasion pour plonger dans la réalité agricole

L’équipe de travailleuses de rangs de l’Abitibi-Témiscamingue a développé un jeu d’évasion pour sensibiliser la population aux différents défis entourant le métier d’agriculteur.

Impliquant de 4 à 8 participants, le jeu Passion sous pression a comme prémisse un transfert de ferme à partir duquel les participants, de nouveaux producteurs agricoles, devront traverser les quatre saisons de l’année. Chaque saison cache des indices à trouver en réalisant des défis où s’entremêlent le stress financier, les horaires de battage et la météo ou encore la conciliation travail-famille et le manque de main-d’œuvre, par exemple.

« L’objectif est vraiment de sensibiliser la population à cette réalité [agricole], mais le jeu est aussi ouvert aux producteurs agricoles qui souhaitent s’amuser », mentionne Sabrina Audet-Godin, travailleuse de rang et initiatrice du projet. Le lancement était d’abord prévu en 2019, mais a dû être mis sur pause en raison de la pandémie de COVID-19 et de l’annulation des festivals agricoles où il devait être offert.

Les premiers joueurs ont pu tester le jeu pendant l’exposition agricole du Témiscamingue à Saint-Bruno-de-Guigues au début de juin, et d’autres pourront le faire au cours des prochains mois dans le cadre d’autres événements agricoles de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, dont les Portes ouvertes sur les fermes.

Passion sous pression a obtenu l’appui d’une quinzaine de commanditaires, dont des producteurs agricoles et des enseignants ayant le projet d’y faire participer leurs élèves.