fbpx
Un hiver doux est prévu avec beaucoup de neige par endroits. Photo : Martin Ménard / Archives TCN

Un hiver doux est prévu avec beaucoup de neige par endroits. Photo : Martin Ménard / Archives TCN

Un hiver doux avec plus de précipitations

Le météorologue André Monette, de MétéoMédia, lance ses prévisions pour l’hiver : du temps plus doux que la normale et de plus grands volumes de précipitations.

Cette prévision contraste avec une autre entendue récemment sur les ondes de TVA Nouvelles, qui prédit plutôt un hiver froid. « J’ai vu ça, mais nos modèles et ceux de nos concurrents aux États-Unis vont tous dans le même sens : du temps doux. La douceur provenant du Sud-est américain nous atteindra plus facilement que le froid qui sera présent dans l’Ouest canadien », explique-t-il.

Le phénomène La Niña, en cours cette année, se caractérise par une variation des températures de surface de l’océan Pacifique qui entraîne des températures plus froides de l’air dans le nord-ouest de l’Amérique du Nord. Ce froid nous atteindra à l’occasion, mais sera plus souvent qu’autrement « chassé » par le temps doux provenant du Sud-est américain. Or, le Québec sera précisément sur la trajectoire de cette dualité entre masses d’air chaudes et froides, ce qui devrait nous apporter des patrons météo actifs en termes de précipitations.

Pour les régions au nord du fleuve Saint-Laurent, les précipitations seront sous forme de neige et devraient entraîner un couvert de neige supérieur à la normale habituelle. Par contre, au sud du fleuve, rien n’est aussi certain. Les précipitations seront plus élevées qu’à la normale, mais se concrétiseront-elles en neige, pluie ou un mélange des deux? « C’est ce qui est impossible à déterminer pour l’instant », reconnaît le chef du service de la météorologie chez MétéoMédia. Il précise cependant que les secteurs de l’est du Québec, comme la Gaspésie, le Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord devraient recevoir un peu moins de précipitations que le reste du Québec cet hiver.

M. Monette prévoit aussi que les tempêtes, lorsqu’elles surviendront, ne soient pas accompagnées de grands froids, étant donné que les précipitations devaient être causées, en majorité, par l’arrivée du temps plus doux provenant des États-Unis.

Un hiver plus court

La météo du mois de décembre sera linéaire et dans les normales de saison, anticipe André Monette. En d’autres mots, les journées seront graduellement plus froides, sans période de grands froids ni de grands redoux. Après le premier tiers de janvier, les températures devraient s’élever au-dessus des normales jusqu’à la fin de l’hiver, qui se terminera ainsi plus rapidement qu’à l’habitude. « Oui, nous aurons des journées froides à l’occasion, et peut-être quelques -20 °C, mais moins que les autres années. L’hiver est arrivé tard et on croit qu’il finira de bonne heure », conclut le météorologue.