fbpx
« On va avoir besoin de beaucoup de sirop d’érable », lance avec le sourire Serge Dubois, acériculteur et cogestionnaire de la nouvelle usine Appalaches Nature inaugurée à Thetford Mines. Photo : Martin Ménard/TCN

« On va avoir besoin de beaucoup de sirop d’érable », lance avec le sourire Serge Dubois, acériculteur et cogestionnaire de la nouvelle usine Appalaches Nature inaugurée à Thetford Mines. Photo : Martin Ménard/TCN

Un géant de l’érable voit le jour

THETFORD MINES — La compagnie Appalaches Nature a inauguré le 20 juin une usine entièrement automatisée, capable de produire 200 000 bouteilles par jour.

« On va avoir besoin de beaucoup de sirop d’érable », lance avec le sourire Serge Dubois, acériculteur et cogestionnaire de la nouvelle usine. Les 15 000 barils de sirop présentement transformés ne sont qu’un début, affirme-t-il. À partir de 2020, l’entreprise se donnera comme objectif de doubler ses achats de sirop d’érable chaque année pendant cinq ans.

L’usine mesure près de 10 000 mètres carrés, mais a été conçue pour être agrandie de cinq fois sa taille actuelle.

Les Français investissent dans l’érable

Les coûts de construction de 28 M$ de l’usine ont en partie été payés par une entreprise française nommée Famille Michaud Apiculteurs, laquelle distribue 60 millions de livres de miel par année à travers le monde. Après avoir commencé à importer du sirop d’érable sous la marque Maple Joe, la famille Michaud a eu l’idée d’ériger sa propre usine « au Canada », comme a raconté le président-directeur Vincent Michaud, venu de France pour l’inauguration de l’usine de Thetford Mines. 

François Dubois, Vincent Michaud et Serge Dubois.  Crédit photo : Martin Ménard/TCN

François Dubois, Vincent Michaud et Serge Dubois.
Photo : Martin Ménard/TCN

La famille Michaud ainsi que les cousins Serge et François Dubois entendent conquérir le monde avec leur sirop d’érable, et ce, en utilisant l’immense réseau de commercialisation de l’entreprise française qui vend son miel dans 70 pays.

Serge Dubois soutient que ce projet sécurisera une partie des marchés du sirop d’érable québécois. « Présentement, le Québec exporte 80 % de son sirop aux États-Unis, mais on prévoit que ça changera et qu’il exportera plutôt 80 % du sirop en Europe, en Asie et en Océanie », affirme-t-il.

Mentionnons que les cousins Dubois ont fondé leur commerce en 2007 alors qu’ils avaient décidé de transformer 40 barils de sirop d’érable produit par l’érablière familiale. Sous la marque Biodélices, iIs ont augmenté graduellement la cadence des ventes et ont ensuite amorcé l’exportation de leurs produits en Europe. Vincent Michaud les a remarqués et leur a offert de devenir partenaires il y a deux ans pour ainsi former la compagnie Appalaches Nature, qui chapeaute maintenant les marques Maple Joe, Biodélices et Sunny Via.