fbpx
Les ministres de l’Agriculture et de la Santé, André Lamontagne et Danielle McCann, ont annoncé une première aide financière de 300 000 $ pour l’organisme Au cœur des familles agricoles (ACFA). Crédit photo: Josianne Desjardins/TCN

Les ministres de l’Agriculture et de la Santé, André Lamontagne et Danielle McCann, ont annoncé une première aide financière de 300 000 $ pour l’organisme Au cœur des familles agricoles (ACFA). Crédit photo: Josianne Desjardins/TCN

Un début pour aider les producteurs en détresse

SAINT-RÉMI – Conscients des besoins criants des producteurs isolés et en détresse, les ministres de la Santé et de l’Agriculture, Danielle McCann et André Lamontagne, ont remis aujourd’hui une enveloppe de 300 000 $ à l’organisme d’aide Au cœur des familles agricoles (ACFA).

Pour l’instant, il ne s’agit pas d’un financement récurrent, mais la ministre de la Santé a affirmé travailler « très fort » pour que ce soit le cas dès 2020 ou 2021. « Nous voulons absolument faire un pas, donner un signal important pour dire aux producteurs qu’on va s’occuper de vous », a-t-elle assuré en conférence de presse, dans un CLSC de Saint-Rémi, en Montérégie.

Le ministre Lamontagne s’est réjoui de l’attention de sa collègue sur cet enjeu de société. « Sur l’écran radar du ministère de la Santé, il y a un clignotant rouge vif que Mme McCann voit et il y a un engagement du gouvernement face à cette situation-là », a-t-il ajouté.

Interpellé par La Terre concernant les cinq producteurs qui se sont enlevé la vie en Outaouais et dans Lanaudière au cours des deux dernières années (voir les textes dans l’édition papier de cette semaine), le ministre a reconnu « l’urgence d’agir » pour la santé mentale des agriculteurs et ce, partout au Québec. C’est pourquoi son gouvernement a voulu « donner de l’air » à ACFA. Basé à Saint-Hyacinthe, l’organisme possède une expertise clinique et des ressources adaptées au milieu agricole; des travailleuses de rang qui interviennent aux quatre coins de la province.

Le président du conseil d’administration d’ACFA, Jaclin Bisaillon, s’est dit ému de cette nouvelle aide. « Nous sommes aux premières loges pour voir l’ampleur du stress et de la détresse de nombreux producteurs agricoles. Grâce à notre forte connaissance du milieu avec notre service de première ligne, nous pouvons offrir des services spécifiques », a-t-il souligné.

Au cours des prochaines semaines, ACFA a l’intention de bonifier l’horaire de travail de ses 10 travailleuses de rang. L’organisme prévoit également embaucher rapidement de nouvelles ressources dans certaines régions, a indiqué le directeur général René Beauregard.

Par ailleurs, le ministre Lamontagne a réaffirmé sa volonté de sensibiliser tous les autres ministères à cette cause. « Il faut que [l’aide] vienne aussi de tous ceux qui sont liés et bénéficient du travail de nos producteurs(trices) », a-t-il conclu.


Plus de détails dans l’édition papier de La Terre publiée le 11 décembre.
Pour vous abonner 👉 http://bit.ly/abonnementlaterre

Josianne Desjardins, journaliste.