fbpx

Service de recrutement de travailleurs bonifié en Mauricie

Le Centre d’emploi agricole de la Mauricie reconduira en 2022 son service de recrutement de travailleurs agricoles saisonniers et d’organisation de transport en autobus vers des fermes de la région. L’initiative lancée la saison dernière sera par ailleurs bonifiée.

« On avait eu beaucoup de candidats l’an dernier, beaucoup de jeunes de 13 à 15 ans. Ça s’est bien passé, mais on remarque que certains ont abandonné en cours de route ou n’avaient peut-être pas la maturité pour travailler dans une ferme maraîchère », précise la coordonnatrice Stéphanie Vaugeois, en marge de l’assemblée générale annuelle de la fédération régionale de l’Union des producteurs agricoles (UPA), organisée virtuellement le 27 mars. Le congrès, incluant l’adoption de résolutions, avait déjà eu lieu plus tôt cet automne.

« Il y a des choses qu’on va améliorer cette année. On va mieux préparer les travailleurs cette année, avec des formations, sous forme de courtes vidéos explicatives, par exemple de récolte de fruits et légumes », détaille Mme Vaugeois, précisant que du soutien est également prévu pour aider les employeurs à encadrer et intégrer leurs jeunes employés. « On remarque que certains producteurs ont besoin de coaching à ce niveau-là. Ce sera du cas par cas », souligne-t-elle.

Le rapport annuel de la Fédération de l’UPA de la Mauricie révèle par ailleurs que les demandes d’aide pour le recrutement d’employés sont en constante hausse. Le recours à l’embauche de travailleurs étrangers temporaires (TET), notamment, a augmenté de près de 40 % en trois ans dans la région. Pour l’année 2021, 382 TET sont allés dans les fermes de la Mauricie par l’entremise du centre d’emploi agricole local.

Nouveau président

Un producteur de porcs et de volailles, Martin Marcouiller, a été élu président régional, en remplacement de Jean-Marie Giguère, qui occupait cette fonction depuis neuf ans. Auparavant, M. Marcouiller a été président du Syndicat de l’UPA de Maskinongé et administrateur aux Éleveurs de porcs de la Mauricie.