fbpx
Photo : Shutterstock.com

Photo : Shutterstock.com

Roundup : accord à l’amiable aux États-Unis

Aux États-Unis, la firme Bayer a signé un accord à l’amiable pour mettre fin à près de 75 % des 125 000 réclamations intentées par des plaignants américains souffrant d’un cancer. Ceux-ci attribuent leur maladie à l’exposition à l’herbicide Roundup.

Le groupe allemand, qui a acheté Monsanto en 2016, a annoncé le 24 juin qu’il déboursera un montant maximal de 10,9 G$ US, soit 14,9 G$ CA, pour l’arrêt des procédures.  « [Ce vaste plan d’indemnisation] résout les réclamations actuelles et met en place un mécanisme clair pour gérer les risques de potentiels futurs litiges. Il est financièrement raisonnable par rapport aux risques financiers importants qu’impliquerait un contentieux courant sur plusieurs années », a déclaré la firme dans un communiqué.

Au plan légal, cela ne constitue pas un aveu de culpabilité et Bayer entend poursuivre la commercialisation de cet herbicide à base de glyphosate. Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, la pharmaceutique a déclaré que cette entente conclue aux États-Unis n’aura « aucune incidence sur les litiges au Canada ». À l’heure actuelle, cinq demandes d’action collectives en lien avec le Roundup ont été déposées au pays.