fbpx
Pour juin, les modèles météorologiques prévoient encore du temps frais. Photo : Martin Ménard / TCN

Pour juin, les modèles météorologiques prévoient encore du temps frais. Photo : Martin Ménard / TCN

Prévisions : juin sera malheureusement… froid

Mai était le 8e mois consécutif dont les températures étaient sous les normales de saison et juin sera le 9e, prévoit André Monette, chef du service de météorologie chez MétéoMédia. « Nous commencerons juin avec de la pluie et du temps plus frais que la normale. Rien au-dessus des 20 °C », prédit le météorologue.

À partir de la 2e semaine, c’est-à-dire vers le 8 juin, le temps chaud et ensoleillé couvrira finalement le Québec, « mais seulement pour quelques jours », renchérit M. Monette. « Nous aurons droit à un déblocage des températures pour une période de cinq jours lors de la 2e semaine, mais ça semble être notre seul espoir de températures estivales pour juin, car les modèles météorologiques prévoient ensuite du temps frais pour la 3e et la 4e semaine », décrit M. Monette. Il explique que les températures fraîches qui régneront dans l’Ouest canadien à la mi-juin se transféreront au Québec pour la 2e portion du mois. Cette température ne devrait pas être propice aux précipitations ni aux orages, nuance-t-il.

Tout le Québec risque de connaître des températures sous les normales pour juin, mais particulièrement les régions situées au nord-ouest, comme l’Abitibi et une partie de l’Outaouais, qui seront « largement sous les normales », estime M. Monette. Les régions plus au sud-est s’en sortiront mieux, avec des températures « légèrement » sous les normales de saison.

Record de journées grises pour mai

La région de Montréal a enregistré 26 jours de précipitations sur les 31 jours de mai, un résultat qui arrive ex æquo avec un record datant de 1945. « Ç’a été vraiment un mois gris. Pas toujours de grosses précipitations, mais gris », résume M. Monette. Le sud et l’ouest du Québec de même que le Lac-Saint-Jean ont aussi eu droit à une plus grande quantité de pluie qu’à l’habitude. La région du Saguenay est en ligne avec ses moyennes, tandis que l’est de la province a eu moins de pluie.