fbpx
Gracieuseté de la Sucrerie de la montagne.

Gracieuseté de la Sucrerie de la montagne.

Mariages à la campagne, une nouvelle tendance

Vous ne le savez peut-être pas, mais le mariage revient à la mode, surtout chez les millénariaux. Où rêvent-ils de célébrer le plus beau jour de leur vie? Dans votre grange!

Lise Villeneuve, de la Ferme Brylee à Thurso, a fait un bénéfice brut de 20 000 $ en louant sa grange à des couples en 2016 et 2017. « C’est rentable parce que les gens n’ont pas peur de dépenser pour leur mariage », indique-t-elle.

L’idée commence à faire son chemin. Il ne vous faudrait pas grand-chose pour que vous décidiez de nettoyer la vieille grange et de vous lancer dans l’industrie. Mais attention! Il y a plusieurs aspects à considérer. D’abord votre type de production, car la haute saison des mariages débute au printemps pour se terminer à l’automne. Il ne faudrait pas être en période de pointe agricole au même moment.

La grange de la Ferme Brylee accueillera 12 mariages en 2018, presque un par fin de semaine en haute saison. Photo gracieuseté de la Ferme Brylee.

La grange de la Ferme Brylee accueillera 12 mariages en 2018, presque un par fin de semaine en haute saison. Photo gracieuseté de la Ferme Brylee.

Ensuite, est-ce que votre bâtiment est fonctionnel? Possède-t-il les commodités de base comme les installations sanitaires? Sinon, cela pourrait nécessiter d’importants investissements.

Louerez-vous seulement la salle ou offrirez-vous aussi le service de traiteur? Les producteurs contactés par La Terre estiment que le projet devient réellement rentable que si l’on choisit la deuxième option. Cependant, il faut avoir une autorisation de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ), qui atteste que l’activité est complémentaire à celles de l’exploitation. Pour Mme Villeneuve, l’autorisation était conditionnelle à ce que la viande des bovins élevés à la ferme se retrouve sur les menus proposés aux mariés.

De plus, il faudra considérer les frais de construction d’une cuisine commerciale et prévoir la rémunération du chef et des serveurs pour la soirée.

Si l’on décide de fournir les chaises, les tables, les nappes, les ustensiles et les verres, il faudra les acheter. On doit aussi garder en tête que les coupes à vin sont fragiles et que l’on devra prévoir un budget pour les remplacer.

Si votre site se trouve à une ou deux heures de route des grands centres, les mariés vous demanderont si leurs convives peuvent loger sur place ou non loin de la ferme. Évidemment, si le couple a choisi  la formule du bar ouvert, il serait souhaitable que ses invités n’aient pas à conduire.

Ces considérations ne sont pas à prendre à la légère, mais le projet pourrait vous donner un revenu d’appoint pour arrondir les fins de mois ou, au mieux, vous permettre de réaliser d’importants profits. 

Mariage_06

VOIR AUSSI
Combattre les préjugés même en 2018
Un amour gros comme un tracteur
Chloe et Olivier, toujours aussi amoureux
Quand le match parfait se cultive « en silo »
Cultiver la qualité, une fleur à la fois
Trucs et astuces pour une soirée réussie