fbpx
Les employés de la Ferme Complémenterre et leur famille sont régulièrement invités à participer à diverses activités proposées par les propriétaires, dont des 5 à 7 au coin du feu. Crédit photo : Patrick Rodrigue

Les employés de la Ferme Complémenterre et leur famille sont régulièrement invités à participer à diverses activités proposées par les propriétaires, dont des 5 à 7 au coin du feu. Crédit photo : Patrick Rodrigue

L’esprit de famille comme outil de rétention

ROUYN-NORANDA — En Abitibi-Témiscamingue, rares sont les fermes qui réussissent à tenir tête aux mines lorsque vient le temps d’attirer des employés qualifiés et, surtout, de les retenir. C’est pourtant le défi qu’arrive à relever la Ferme Complémenterre depuis près de 50 ans. Son secret? L’esprit de famille.

Située dans le quartier Mont-Brun de Rouyn-Noranda, la ferme bovine emploie quatre travailleurs à temps plein et un employé saisonnier, sans compter de nombreux parents et amis qui viennent donner bénévolement un coup de main lors des périodes plus intensives comme les foins et les vêlages. À cela s’ajoutent deux ou trois étudiants par été.

« Les valeurs familiales ont toujours occupé une place très importante dans notre entreprise, explique Geneviève Migneault. Cependant, dans un contexte où les mines offrent des salaires impossibles à égaler, nous devions proposer d’autres bénéfices à nos employés pour les attirer chez nous et les garder. »

L’entreprise a donc misé sur ces valeurs qui l’animent depuis toujours. Chaque travailleur, qu’il soit régulier ou étudiant, est impliqué dans les décisions de la ferme et rapidement amené à être le plus polyvalent possible. L’horaire de travail de chacun est également établi en fonction de ses propres obligations familiales. « Comme on les “adopte”, en quelque sorte, nos employés sentent qu’ils font partie de la famille et développent un fort sentiment d’appartenance, mentionne Mme Migneault. D’ailleurs, certains d’entre eux qui étaient partis travailler dans les mines sont revenus, et ce, même si le salaire est moins élevé ici. Quant à nos étudiants, ils reviennent été après été et en parlent aux autres. L’affichage de postes n’a jamais été nécessaire. »

Ambiance de travail peu banale

Il faut dire que, outre l’apprentissage en milieu de travail dont bénéficient les employés, l’ambiance de travail n’est pas banale. Par exemple, chaque jour, ces derniers sont invités à partager avec la famille un repas cuisiné par la mère des propriétaires. Durant la saison estivale, les journées de travail sont ponctuées d’une tournée de friandises glacées. Les dirigeants organisent aussi pour tout le monde des activités spéciales telles que des journées de VTT ou encore des 5 à 7 autour du feu. Et lors de ces activités, les employés sont invités à venir avec leur propre famille.

« Ces petites attentions au quotidien sont énormément appréciées, fait valoir Geneviève Migneault. De plus, ça ne coûte pas très cher. On a juste à ajouter quelques assiettes autour de la table. Nos employés sont motivés et satisfaits. Ils sont plus productifs et parlent de manière positive de l’agriculture dans leur milieu. Finalement, tout le monde en sort gagnant. »  

Patrick Rodrigue, collaboration spéciale