fbpx
Rocky Lessard, copropriétaire, Frédérick Lagrange, superviseur, Carl Lessard, copropriétaire, et Jessica Cloutier, superviseure au Groupe G.E.C. Photo : Gracieuseté du Groupe G.E.C.

Rocky Lessard, copropriétaire, Frédérick Lagrange, superviseur, Carl Lessard, copropriétaire, et Jessica Cloutier, superviseure au Groupe G.E.C. Photo : Gracieuseté du Groupe G.E.C.

La proactivité pour éviter d’éteindre des feux

Carl Lessard est copropriétaire avec ses frères Rocky et Enrico du Groupe G.E.C., une grande entreprise qui produit plus de 80 000 porcs chaque année. Et Carl ne cache pas ses intentions de prendre de l’expansion avec l’addition d’ici deux ans d’une maternité de 3 000 truies et de 20 nouveaux employés.

« C’est un des éléments déclencheurs qui nous a amenés à faire appel aux professionnels des services aux entreprises agricoles de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches, dit-il. L’expansion, ça remet beaucoup de choses en question au niveau des ressources humaines. J’aime mieux prévenir; c’est plus facile que d’éteindre des feux. »

Selon Audrey Dallaire, la conseillère en services aux entreprises agricoles qui les accompagne, la capacité de prévoir et d’être proactif est l’une des grandes qualités de gestionnaire de Carl Lessard. Devant les défis de l’expansion de son entreprise, ce dernier a compris qu’il devait améliorer le recrutement dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, favoriser le développement de ses superviseurs, et clarifier les rôles et responsabilités de chacun, en incluant les dirigeants.

Selon la conseillère, tout cela impliquait de se doter d’une meilleure structure pour la gestion des ressources humaines, qui se traduira un jour par l’embauche d’une personne complètement dédiée à ce secteur. La planification de la masse salariale à long terme et l’équité pour tous les employés faisaient également partie des priorités de Carl Lessard. « Sa volonté de prendre soin de ses employés, qui se traduit par un style de gestion axé sur l’humain tout en ne négligeant pas l’atteinte des résultats, est une inspiration et un modèle à suivre », estime Audrey Dallaire.

La gestion d’une grosse équipe

Gérer 60 employés – bientôt 80 –, ce n’est pas simple. Il faut déléguer des tâches aux superviseurs, et ceux-ci doivent être accompagnés et soutenus. « Je ne peux pas être partout en même temps », reconnaît M. Lessard. Selon lui, dans une équipe de travail, même lorsqu’on a les meilleures intentions du monde, des problèmes peuvent survenir. Préciser et faire connaître nos attentes devient essentiel au bon fonctionnement de l’entreprise.

Même si on admet au Groupe G.E.C. que le recrutement de la main-d’œuvre est un défi constant, on se félicite du bon taux de rétention dans l’entreprise. « Quand on a un bon employé, il faut s’assurer de le garder en lui offrant un environnement de travail agréable. Je trouve important que nos bureaux soient bien organisés, que notre machinerie soit en ordre, tout comme nos bâtiments, indique Carl Lessard à La Terre. Une bonne rémunération, le respect des normes de santé et sécurité au travail et la conciliation travail-famille font également partie de la recette. »