fbpx
Monique Lecours, productrice avicole qui a consacré une grande partie de sa vie à la cause des femmes, entre autres, est décédée le 5 janvier à l’âge de 85 ans, entourée de ses proches. Photo : Gracieuseté de la famille

Monique Lecours, productrice avicole qui a consacré une grande partie de sa vie à la cause des femmes, entre autres, est décédée le 5 janvier à l’âge de 85 ans, entourée de ses proches. Photo : Gracieuseté de la famille

Décès d’une agricultrice engagée

Monique Lecours, une productrice avicole et maraîchère de Mont-Saint-Hilaire en Montérégie, a rendu son dernier souffle le 5 janvier après des années d’implication à défendre avec ferveur l’égalité homme-femme et la justice sociale.

L’enseignante de formation a démarré avec son conjoint Claude Bernard une ferme de production d’œufs de consommation en 1965. Elle y a rapidement ajouté un volet maraîcher et a insisté pour vendre ses produits directement à la ferme afin de promouvoir l’achat local. Dès 1980, elle est devenue propriétaire à parts égales de la ferme avec son époux, une situation encore rare pour l’époque. Militante dans l’âme, Mme Lecours s’est impliquée dans plusieurs organisations, dont la Fédération des agricultrices du Québec et le comité Femmes et développement de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale. Elle a également reçu de nombreuses distinctions, dont le titre d’Agricultrice de l’année en 1998-1999, de chevalière de l’Ordre nationale du Québec en 2000, en plus d’être intronisée au Temple de la renommée de l’agriculture du Québec la même année.

Mme Lecours aura consacré la majeure partie de sa vie à défendre plusieurs enjeux entourant l’agriculture. « Elle a souvent été une pionnière en ouvrant des portes, raconte sa fille Lucie Bernard. D’ailleurs, elle ne s’arrêtait presque jamais. Quand la place était réchauffée, elle devait essayer autre chose. »