fbpx
L’auteure du livre Des réguines et des hommes, Julie Myre Bisaillon, vit à la campagne auprès d’un producteur maraîcher biologique. Crédit photo : Fabienne Theis

L’auteure du livre Des réguines et des hommes, Julie Myre Bisaillon, vit à la campagne auprès d’un producteur maraîcher biologique. Crédit photo : Fabienne Theis

La « chérie » d’un maraîcher bio prend la plume

Julie Myre Bisaillon est professeure à l’Université de Sherbrooke. Elle est aussi la conjointe de Yannick Côté, propriétaire de la Ferme le Jardinier déchaîné à Cookshire-Eaton.L’été dernier, elle s’est amusée à coucher sur papier différentes anecdotes de leur cohabitation. Ce sympathique récit d’autofiction intitulé Des réguines et des hommes vient d’être publié aux Éditions Hurtubise.

« Mon chum? 

– Oui, chérie? 

– Elle fait quoi ta balance en morceaux sur le comptoir de la cuisine? » 

Sur un ton humoristique, des thématiques aussi variées que Kijiji, les coccinelles et, bien sûr, les réguines traînant sur le terrain sont abordées dans de courts chapitres. 

Même si les agriculteurs patenteux risquent de particulièrement se reconnaître, le livre est destiné à un public plus large. « Il est question de relations gars-filles, alors ça fait sourire les gens », mentionne l’auteure, qui aurait du matériel pour écrire encore longtemps sur le sujet.  

Le couple s’est prêté au jeu de lire certains passages à deux lors du lancement du livre, le 8 mai. Crédit photo : Les Anti Stress de Monsieur Ménard

Le couple s’est prêté au jeu de lire certains passages à deux lors du lancement du livre, le 8 mai. Crédit photo : Les Anti Stress de Monsieur Ménard