fbpx
Crédit photo: Yves Charlebois

Crédit photo: Yves Charlebois

Abattage de 33 cerfs

Un citoyen de Nominingue, dans les Hautes-Laurentides, devra répondre à une série d’accusations en lien avec des blessures qu’il aurait infligées à 33 cerfs de Virginie.

Les agents de la faune l’ont interpellé après avoir fait la découverte, à l’aide d’un chien renifleur, de carcasses d’animaux dans un boisé du secteur. L’individu aurait utilisé une carabine. Une fois blessés, les cerfs allaient agoniser dans les forêts environnantes. En plus de faire face à des amendes relatives à la réglementation sur la protection de la faune, l’homme pourrait devoir répondre à des accusations de cruauté envers les animaux en vertu du Code criminel. Pour l’abattage d’un seul cerf, l’amende peut atteindre 2 000 $.

Selon Jacques Nadeau, du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, le contrevenant aurait avoué ses délits. L’homme est un retraité et ancien agent des services correctionnels. Il semble que la présence des cervidés dans ce secteur soit devenue envahissante. Plusieurs citoyens nourrissent les bêtes, d’où leur présence en si grand nombre. M. Nadeau rappelle que de nourrir les animaux sauvages est néfaste pour eux. Il n’existe pas encore de règlement qui l’interdise, mais le ministère envisage cette avenue. Pour dénoncer tout acte répréhensible à l’égard des animaux sauvages, appelez S.O.S. Braconnage au 1 800 463-2191.