fbpx

Une pomme qui ne brunit pas

Par Céline Normandin – La superpomme pourrait être commercialisée aux États-Unis

Vivrealacampagne.ca vous propose aussi :
Place aux vins certifiés du Québec
Le droit de ne pas réussir
Une fermeture de jardin sans perte

La société de biotechnologie Okanagan Specialty Fruits de la Colombie-Britannique a développé une pomme dont la chair ne brunit pas une fois exposée à l’air. Si le département américain de l’Agriculture donne son accord, cette pomme génétiquement modifiée pourrait se retrouver sur le marché des États-Unis. L’entreprise a effectué des démarches semblables auprès de Santé Canada et de l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

La technologie utilisée fait taire le gène responsable du brunissement du fruit, ce qui équivaut à un inversement de la séquence génétique. Cette modification permet aussi au fruit de conserver davantage sa fermeté.

Okanagan Specialty Fruits a breveté cette technologie de chercheurs australiens qui l’avait expérimentée pour les pommes de terre.

Seules les variétés Golden Delicious et Granny Smith sont pour le moment développées avec cette technologie. Les pommes Gala et Fuji font aussi l’objet de tests. Les fruits seraient commercialisés sous la marque OSK’s Artic brand.