fbpx
L’édition 2022 du pique-nique Holstein a été couronnée de succès, réunissant 4 000 personnes, soit 1 000 de plus que la moyenne de 3 000 personnes qui assistent généralement à l’événement. Photo : Gracieuseté d’Holstein Québec

L’édition 2022 du pique-nique Holstein a été couronnée de succès, réunissant 4 000 personnes, soit 1 000 de plus que la moyenne de 3 000 personnes qui assistent généralement à l’événement. Photo : Gracieuseté d’Holstein Québec

Un pique-nique Holstein couronné de succès

Le traditionnel pique-nique Holstein, qui existe depuis 1938, a repris l’affiche après deux ans de pause forcée. Ces retrouvailles du 16 juillet ont réuni 4 000 personnes, dont 930 sont restées au souper payant, et plusieurs ont tenu la piste de danse occupée jusqu’aux petites heures du matin.

« On voyait vraiment que les gens étaient contents de se retrouver. On avait une super belle ambiance, de belles activités. Le soir, on a eu de la misère à diriger le monde vers le repas tellement ça jasait! Et les gens ont dansé en masse, jusqu’au last call à 2 h 30 », raconte la coorganisatrice Valérie Giard, qui travaille à l’association Holstein Québec. C’est la Ferme Beaudry et Fils, propriété de Martin, Dany et Jimmy Beaudry, à Saint-Valérien-de-Milton, en Montérégie, qui a reçu cet événement provincial.

Jimmy Beaudry, copropriétaire de la Ferme Beaudry et Fils, avec les vaches qui sont arrivées aux deux premières positions du concours de classement. Photo : Gracieuseté d’Holstein Québec

Jimmy Beaudry, copropriétaire de la Ferme Beaudry et Fils, avec les vaches qui sont arrivées aux deux premières positions du concours de classement. Photo : Gracieuseté d’Holstein Québec

Valérie Giard affirme que les Beaudry ont un troupeau méconnu, mais très impressionnant, avec 23 vaches excellentes, 100 très bonnes et 48 bonnes plus. « Ils sont aussi performants, car avec 160 vaches, ils obtiennent une super bonne production de lait; 12 800 kg à 4,1 % de gras et 3,45 % de protéine », indique-t-elle, en rappelant que la moyenne tourne autour des 10 000 kg. C’était la première édition du pique-nique dans une ferme en traite robotisée.

Le conseil d’administration de Holstein Québec est habitué de tirer des vaches, au point de remporter l’épreuve du… tir au câble! Photo : Gracieuseté d’Holstein Québec

Le conseil d’administration de Holstein Québec est habitué de tirer des vaches, au point de remporter l’épreuve du… tir au câble! Photo : Gracieuseté d’Holstein Québec

Du plaisir

Mise à part la visite de la ferme et des 34 kiosques d’entreprises œuvrant dans le milieu agricole, les visiteurs ont pu participer à des olympiades rassemblant différentes épreuves comme le tir au câble et le lancer de l’œuf (sans le casser!). Les visiteurs étaient constitués en majorité d’éleveurs, mais la population en générale était invitée. L’équipe des « coqs », composée de gens qui ne sont justement pas agriculteurs, a d’ailleurs remporté les olympiades.

La génisse mise aux enchères par la Banque Nationale et la famille Beaudry a permis de remettre 8 000 $ à l’organisme Au cœur des familles agricoles. Photo : Gracieuseté d’Holstein Québec

La génisse mise aux enchères par la Banque Nationale et la famille Beaudry a permis de remettre 8 000 $ à l’organisme Au cœur des familles agricoles. Photo : Gracieuseté d’Holstein Québec

Valérie Giard indique qu’une autre activité fort appréciée a été le concours de classification, où les visiteurs étaient invités à classifier des vaches de la ferme des Beaudry. Les participants qui arrivaient au même classement qu’un juge invité sur place recevaient un prix. Soulignons que les Beaudry et la Banque Nationale ont mis une génisse de la ferme aux enchères. La totalité des revenus de la vente, soit 6 000 $ a été remise à l’organisme Au cœur des familles agricoles, un montant majoré de 2 000 $ par la Banque Nationale.