fbpx
En raison de la baisse de la demande pour les produits laitiers, ce sont deux journées de productions additionnelles prévues en août et une autre en septembre qui ont été retirées. Crédit photo : Archives/TCN

En raison de la baisse de la demande pour les produits laitiers, ce sont deux journées de productions additionnelles prévues en août et une autre en septembre qui ont été retirées. Crédit photo : Archives/TCN

Trois jours additionnels retirés aux producteurs de lait

Les Producteurs de lait du Québec (PLQ), en collaboration avec leurs homologues des quatre autres provinces de l’Est du pays, ont pris la décision d’enlever deux journées de production additionnelles prévues en août et une autre en septembre en raison de la baisse de la demande.

Le président des PLQ, Daniel Gobeil, en a fait l’annonce dans une vidéo publiée sur la page Facebook de l’organisation. Il souligne qu’après avoir connu une demande croissante à l’automne, les produits laitiers sont victimes des effets post-confinement et qu’il y a un ralentissement de la consommation. Il montre également du doigt la hausse des importations dans les dernières semaines en lien avec les accords commerciaux. La réouverture des institutions n’a pas comblé cette baisse. « C’est dans notre devoir pour maintenir notre gestion de l’offre et d’avoir un prix décent à la ferme de prendre les décisions qui s’imposent. Les chiffres de la Commission canadienne du lait démontrent une décroissance dans le secteur. Il est important de donner un signal de ralentissement à la ferme pour éviter d’avoir trop de lait sur le marché », dit-il.

En mai, les cinq provinces de l’Est du Canada avaient convenu, selon l’évaluation du marché pour l’année, d’ajouter à celles déjà prévues deux journées en août et une pour les autres mois compris entre juin et novembre. Avec le retranchement annoncé le 23 juillet, il reste donc une journée en août, deux en septembre, trois en octobre et deux en novembre.

Le président des PLQ avance à la fin de sa vidéo que les prochains mois s’annoncent plus positifs avec un potentiel de croissance de 2 %. D’autres annonces viendront avec les tendances à plus long terme.