fbpx

Qui sera nommé à l’Agriculture?

Les paris sont ouverts : qui sera nommé ministre de l’Agriculture dans le nouveau gouvernement libéral?

Plusieurs candidatures sont évoquées : Pierre Paradis, Laurent Lessard, Jean D’Amour, Stéphane Billette.

Stéphane Billette? « Je n’en ai aucune idée », répond prudemment le principal intéressé, à une question posée par la Terre ce matin, alors qu’il était en route vers Québec pour rencontrer la nouvelle cohorte libérale.

« Il appartiendra à mon chef de prendre cette décision », ajoute le député d’Huntingdon, qui entreprend un 3e mandat consécutif à l’Assemblée nationale.

À première vue, sa nomination possible à l’Agriculture apparaît comme un choix logique, étant donné qu’il a été critique en matière de dossiers agricoles durant le court règne péquiste.

Stéphane Billette, lui-même producteur agricole jusqu’à tout récemment, a d’ailleurs eu l’occasion d’échanger avec le ministre de l’Agriculture, François Gendron, en commission parlementaire, lors des travaux de la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles (CAPERN).

Une CAPA?

Un autre candidat-vedette, Pierre Paradis, pourrait se voir confier l’Agriculture au sein du cabinet que s’apprête à former Philippe Couillard, ce qui se fera dans moins de deux semaines.

Le député de Brome-Missisquoi, qui a été président de la CAPERN quand les Libéraux étaient au pouvoir, connaît le monde agricole et ses principaux acteurs.

En novembre 2011, il avait dit souhaiter la renaissance de la défunte Commission de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation (CAPA).

« Je ne peux me prononcer à leur place, avait-il confié à la Terre, mais si je faisais partie du monde agricole, j’exigerais qu’on redonne vie à la CAPA. Je dirais : “Redonnez-nous la place qu’on occupait il y a trois ans, lors du changement” ».

L’expérience…

Le futur premier ministre pourrait également considérer la candidature de Jean D’Amour. Le député de Rivière-du-Loup aime bien parler de la banque de sirop d’érable, de la forêt, d’agriculture. Il a été porte-parole de l’opposition officielle, au cours du dernier mandat péquiste.

Une autre grosse pointure : Laurent Lessard, qui a occupé le poste de ministre de l’Agriculture à deux reprises. Il a été réélu pour un 5e mandat. Il a notamment été ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec.