fbpx
En novembre, pour éponger les frais engendrés par l’imposition du tarif de 35 %, des coopératives affiliées au principal importateur d’engrais azotées de l’est du Canada, Sollio Agriculture, ont refilé une partie de la facture aux agriculteurs. Photo : Martin Ménard/Archives TCN

En novembre, pour éponger les frais engendrés par l’imposition du tarif de 35 %, des coopératives affiliées au principal importateur d’engrais azotées de l’est du Canada, Sollio Agriculture, ont refilé une partie de la facture aux agriculteurs. Photo : Martin Ménard/Archives TCN

Ottawa compensera les frais occasionnés par le tarif de 35 %

Le secteur agricole de l’Est du Canada sera remboursé pour les frais de 34,1 M$ occasionnés par l’imposition du tarif douanier de 35 % sur les produits en provenance de Russie.

La ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, a admis que les productrices et producteurs agricoles de l’Est du Canada avaient été particulièrement touchés par ce tarif douanier, qui a été instauré en soutien à l’Ukraine. En novembre, pour éponger les frais engendrés par l’imposition du tarif de 35 %, des coopératives affiliées au principal importateur d’engrais azotées de l’Est du Canada, Sollio Agriculture, ont refilé une partie de la facture aux agriculteurs. Le fournisseur d’intrants leur réclamait 20 $ supplémentaires la tonne pour les engrais de la saison 2022.

Peu avant Noël, la ministre Bibeau a indiqué que le gouvernement était en discussions depuis quelques semaines avec différentes associations de l’Est du Canada. « [On veut] déterminer quels seraient les meilleurs mécanismes pour réinvestir dans le secteur l’équivalent de la somme perçue sur les importations d’engrais auprès des agriculteurs canadiens », a-t-elle indiqué en précisant que des modifications au Programme de paiements anticipés permettront également aux producteurs d’économiser 69 M$ sur deux ans en frais d’intérêts.

Sollio Agriculture a pris part aux discussions gouvernementales. « Vu qu’on a la trace de tout ce qui a été payé, on a proposé de gérer le remboursement », indique la porte-parole de l’organisation, Virginie Barbeau.

Des associations agricoles de l’Est canadien, telles que l’Atlantic Grains Council, la Christian Farmers Federation of Ontario, les Producteurs de grains de l’Ontario, les Producteurs de grains du Québec et l’Ontario Bean Growers, réclament un remboursement direct aux producteurs.

Une annonce gouvernementale sera faite en début d’année.

Tarif de 35 % maintenu

Le tarif de 35 % imposé sur les produits en provenance de Russie est maintenu. Toutefois, les producteurs n’en feront pas les frais cette année. Sollio Agriculture a confirmé à La Terre que tous les arrivages d’engrais de la prochaine saison proviendront d’ailleurs que de la Russie.