fbpx
Le nouveau sous-ministre Marc Dion, au centre, en compagnie de Roger Lefebvre et de Laurent Lessard, en 2009. Crédit photo: Pierre-Yvon Bégin / TCN

Le nouveau sous-ministre Marc Dion, au centre, en compagnie de Roger Lefebvre et de Laurent Lessard, en 2009. Crédit photo: Pierre-Yvon Bégin / TCN

Le ministre Lessard commence son ménage

Quelques jours après que le ministre Lessard eut annoncé un « ménage » au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), Marc Dion remplace l’ex-lieutenant de Pierre Paradis comme sous-ministre principal.

Marc Dion avait occupé ce même poste de 2008 à 2011. Il avait donc déjà travaillé sous la gouverne de Laurent Lessard à l’époque.

Marc Dion a commencé à œuvrer au MAPAQ en 1976. De 1999 à 2001, il a travaillé à la Société de financement agricole. Puis, il a cumulé quelques postes de sous-ministre adjoint avant 2008. Depuis six ans, il était consultant en pratique privée.

Durant les années où Marc Dion était sous-ministre adjoint ou sous-ministre en titre, le MAPAQ a réalisé le premier rapport Pronovost sur l’avenir de l’agriculture (2008), le rapport Saint-Pierre sur la sécurité du revenu (2009) et la consultation de Michel Morisset en vue d’une politique (2009). Il supervisera désormais la poursuite du Sommet sur l’alimentation lancé par l’ex-ministre Pierre Paradis.

Laurent Lessard avait prévenu la Terre la semaine dernière que « certaines personnalités de ministres correspondent moins aux effectifs en place ». Il ajoutait qu’il n’acceptait pas que certains des employés du MAPAQ « bloquent » différents dossiers.

Marc Dion remplace Fernand Archambault qui est absent depuis quelques mois pour des raisons de santé. L’ex-lieutenant de l’actuel député Pierre Paradis occupait le poste de sous-ministre depuis le 1er décembre 2014. Il avait déjà été directeur de cabinet de Pierre Paradis alors que ce dernier était ministre de l’Environnement de 1989 à 1994 pour le gouvernement Bourassa.

En l’absence de M. Archambault, Bernard Verret était sous-ministre par intérim jusqu’à l’arrivée en poste de Marc Dion, le 1er mars.

« M. Dion possède une belle feuille de route et connaît bien le MAPAQ et ses programmes. L’Union lui offre son entière collaboration », a commenté Charles-Félix Ross, directeur général de l’Union des producteurs agricoles (UPA).