fbpx
Audrey Bogemans a souvent été présentée comme un modèle pour la relève agricole féminine, puisqu’elle est l’une des rares femmes à la tête d’une ferme de grandes cultures. Photo : Archives/TCN

Audrey Bogemans a souvent été présentée comme un modèle pour la relève agricole féminine, puisqu’elle est l’une des rares femmes à la tête d’une ferme de grandes cultures. Photo : Archives/TCN

La productrice Audrey Bogemans sera candidate pour la CAQ

Audrey Bogemans, productrice de grandes cultures à Saint-Sébastien en Montérégie, défendra les couleurs de la Coalition Avenir Québec (CAQ) aux prochaines élections provinciales, dans la circonscription d’Iberville. Celle qui a repris avec son conjoint la ferme de ses parents il y a 12 ans a choisi de faire le saut en politique « pour apporter sa contribution à son milieu de vie », confie-t-elle en entrevue avec La Terre.

Avant d’accepter l’offre de la CAQ, qui l’a approchée, Mme Bogemans confie toutefois avoir mûrement réfléchi
« pendant un bon cinq mois en famille ». « On en est venus à la conclusion qu’il s’agissait d’une occasion incroyable. Je trouve d’ailleurs que la manière dont roule le gouvernement ressemble beaucoup à la manière dont on gère une entreprise agricole », observe-t-elle.

La candidate est aussi connue dans sa région pour avoir été impliquée dans la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Saint-Laurent pendant 10 ans, où elle a agi comme présidente durant deux mandats et où elle a fondé le comité agroalimentaire, dont elle se dit encore très fière, et qui permet de mieux représenter les intérêts des producteurs agricoles de la région.

Elle reste toutefois humble concernant ses aspirations à un possible rôle de ministre de l’Agriculture si elle est élue. « Je suis ouverte à collaborer à tout ce qu’on me proposera, mais je fais confiance à François Legault pour prendre les meilleures décisions à ce sujet », répond-elle.

Révision des rôles à la ferme

Entre temps, les rôles à la ferme Bogemans ont été remaniés pour permettre à la productrice de consacrer tous ses efforts à la campagne électorale, confie la mère de trois enfants. Ses parents et son conjoint, Vincent Goudreau, assureront dans l’intervalle la gestion des deux entreprises familiales, celle de grandes cultures d’environ 475 hectares, et l’autre, La boîte Vam, spécialisée dans la production de légumes et de fleurs écoresponsables.

La circonscription d’Iberville est actuellement occupée par la députée Claire Samson. Cette dernière a été élue sous la bannière de la CAQ, mais a grossi les rangs du Parti conservateur du Québec avant d’annoncer qu’elle ne sera pas candidate aux prochaines élections.