fbpx

La mozzarella américaine ne passe plus

Les volumes de fromage mozzarella importés des États-Unis et utilisés sur les pizzas fraîches au Canada ont chuté radicalement au cours des derniers mois.

C’est ce que l’on peut conclure du rapport du département américain de l’Agriculture (USDA) Impact of Trade Action on Imports of Pizza Toppings Kits, publié en mai dernier.

Ce rapport révèle en effet que les kits à pizza exportés au Canada entre décembre dernier et février 2014, incluant de la mozzarella, ont diminué de moitié par rapport à la même période l’an dernier. La valeur de ces exportations a aussi dégringolé, passant d’environ 5 M$ en novembre dernier, lorsque les tarifs douaniers ont été modifiés, à 1 M$ en février 2014. Bref, le rapport de l’USDA parle de pertes annuelles de l’ordre de 25 M$ à 30 M$ pour les exportateurs américains dans cette affaire. L’importation de kits à pizza n’avait cessé de croître au fil des ans pour atteindre 55 M$ en 2013.

« La mesure appliquée par le gouvernement du Canada dans cette affaire semble avoir l’effet désiré si l’on en croit les données de l’USDA », a commenté Thérèse Beaulieu, porte-parole des Producteurs laitiers du Canada (PLC). Les PLC avaient salué, en novembre dernier, la mesure prise par le gouvernement canadien d’assujettir la mozzarella incluse dans les kits à pizza à la ligne tarifaire sur les fromages, entrant jusque-là sans limites et sans droits de douane.

On se souviendra aussi que la Commission canadienne du lait (CCL) a créé une nouvelle classe de lait (3d) en mai 2013. La CCL voulait inciter les restaurateurs canadiens à utiliser de la mozzarella produite au pays sur leurs pizzas fraîches. Le prix de la protéine convertie en mozzarella destinée aux pizzas fraîches leur coûte moins cher, soit environ 10,50 $/kg au lieu de 14 $/kg autrement. À l’époque, le gouvernement canadien saluait la création de cette nouvelle classe visant à faciliter le développement du marché du fromage mozzarella au Canada dans le secteur de la restauration, un plus pour les producteurs laitiers, les transformateurs et les restaurateurs. On estime à quelque 35 millions de kilogrammes par an le marché canadien de la mozzarella allant sur les pizzas fraîches.

Contestation

Le geste posé par le Canada est contesté. Les États-Unis et la Nouvelle-Zélande ont en effet fait valoir leur désaccord au sujet de cette mesure vue comme une barrière au commerce, lors d’une rencontre du comité sur l’agriculture de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), en janvier 2014. À leurs yeux, l’inclusion de mozzarella dans les kits à pizza ne constitue pas une manière de contourner le système de gestion de l’offre en place dans le secteur laitier, comme l’a prétendu le Canada. Ils ont dit craindre que celui-ci n’étende la même pratique à d’autres préparations alimentaires.