fbpx
La ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau. Crédit photo : Pascal Ratthé

La ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau. Crédit photo : Pascal Ratthé

La ministre de l’Agriculture dit avoir « beaucoup de pain sur la planche »

QUÉBEC — À sa première visite au Congrès général de l’Union des producteurs agricoles (UPA), la ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, s’est engagée à améliorer les programmes de gestion des risques en agriculture.

À plusieurs reprises durant son allocution devant les 320 délégués de l’Union, la ministre a dit reconnaître les difficultés auxquelles les agriculteurs font face, particulièrement en 2019. « En tant que producteurs, vous avez à gérer des risques différents de ceux des années passées. C’est loin d’être facile. Je veux m’assurer que les programmes de gestion des risques soient bien adaptés à ces nouvelles réalités climatiques et commerciales », a reconnu Mme Bibeau. Une rencontre à cet effet est d’ailleurs prévue avec les ministres provinciaux de l’Agriculture plus tard ce mois-ci. La ministre a dit souhaiter que ces améliorations soient annoncées dès ce printemps.

Versement des compensations

Marie-Claude Bibeau a assuré que le versement des compensations aux producteurs sous gestion de l’offre figure aussi parmi ses priorités. Les producteurs de lait connaissent depuis août les modalités de leurs programmes d’indemnisation. Certains ont commencé à recevoir leur paiement, mais des problèmes avec le portail informatique de la Commission canadienne du lait compliquent la demande en ligne. La ministre a d’ailleurs annoncé que la date limite de transmission des données des producteurs afin de recevoir un paiement avant la fin de l’année a été repoussée du 6 au 13 décembre. De même, elle invite les producteurs qui désirent recevoir le paiement avant le 31 décembre à faire parvenir leur formulaire directement par télécopieur ou par la poste.

Les producteurs de volailles et d’œufs attendent toujours leur tour, mais la ministre de l’Agriculture a assuré que le sujet était à l’ordre du jour de sa rencontre avec son confrère des Finances, qui devrait avoir lieu d’ici la fin de l’année. Mme Bibeau a également répété que son gouvernement s’engageait à ne plus céder de nouvelle part dans les marchés sous gestion de l’offre dans les prochains accords de libre-échange conclus par Ottawa.


Plus de détails et autres textes dans l’édition papier de La Terre publiée le 11 décembre.
Pour vous abonner 👉 http://bit.ly/abonnementlaterre


À VOIR AUSSI

L’UPA propose un nouveau programme de gestion des risques fédéral-provincial

Le jour 1 du Congrès de l’UPA en vidéo