fbpx
Le débat de la relève agricole a réuni Christian Hébert (Bloc québécois), Tommy Bureau (Nouveau Parti démocratique), Marie-Claude Bibeau (Parti libéral), Luc Berthold (Parti conservateur) et Josiane Fortin (Parti vert). Crédit photo : FRAQ

Le débat de la relève agricole a réuni Christian Hébert (Bloc québécois), Tommy Bureau (Nouveau Parti démocratique), Marie-Claude Bibeau (Parti libéral), Luc Berthold (Parti conservateur) et Josiane Fortin (Parti vert). Crédit photo : FRAQ

La gestion de l’offre s’invite aux débats

À mi-chemin de la course électorale, la défense du système de gestion de l’offre s’est invitée aux débats. Le Face à face TVA, diffusé le 1er octobre, s’est terminé sur une altercation à ce sujet.

« Pourquoi avoir sacrifié, avec des promesses de compensation purement théoriques dont personne n’a vu le premier sou, la gestion de l’offre si importante au Québec pour protéger l’industrie automobile de l’Ontario? » a lancé le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet. Les chefs du Nouveau Parti démocratique et du Parti conservateur ont alors renchéri à propos de « ce mauvais accord » dans lequel « M. Trudeau a cédé la souveraineté sur nos exportations laitières ». « C’est entièrement faux, s’est insurgé Justin Trudeau. M. Trump voulait éliminer la gestion de l’offre et on a résisté. »

Plus tôt dans la journée, François-Philippe Champagne, ex-ministre libéral du Commerce international, avait aussi brandi le spectre de l’anéantissement de la gestion de l’offre lors d’un court débat sur celle-ci diffusé sur les ondes de RDI. Toujours le 1er octobre, près de 250 jeunes ont participé au Grand débat de la relève agricole à l’Université Laval. La ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, y a également défendu le bilan libéral. En parallèle, plusieurs débats agricoles ont eu lieu un peu partout en région.