fbpx

Harper forcé à respecter sa promesse

La Chambre des communes a adopté, le 18 juin, à l’unanimité, sa motion (M-496) qui oblige le gouvernement Harper à respecter sa promesse de dédommager adéquatement les producteurs laitiers et fromagers pénalisés par l’entrée future au Canada de 17 700 tonnes additionnelles de fromages européens.

« Maintenant, le gouvernement fédéral s’est engagé formellement à respecter sa promesse de dédommager adéquatement les producteurs de fromages qui pourraient être lésés dans le cadre de la ratification de l’Accord commercial entre le Canada et l’Europe, a déclaré la députée du Nouveau parti démocratique (NPD) de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau. Ce vote est très significatif et représente une excellente nouvelle pour l’industrie », a ajouté la porte-parole adjointe de l’opposition officielle en matière d’agriculture.

La motion adoptée demande aux conservateurs de révéler sans délai le détail des compensations promises, de prévoir une période d’implantation des fromages européens la plus longue possible, d’imposer les mêmes exigences de production et de transformation aux fromages importés, de resserrer les contrôles aux frontières et de soutenir la commercialisation des produits laitiers canadiens.

« Les conservateurs ont pris la bonne décision en appuyant ma motion, a affirmé Mme Brosseau. Au-delà de la partisanerie, il faut travailler ensemble pour protéger les gens de chez nous de la nouvelle concurrence des fromages européens. »

Bruno Letendre, président des Producteurs de lait du Québec, considère comme « un signe positif le fait que le gouvernement Harper ait appuyé la motion. C’est la seule bonne nouvelle reçue depuis un bon bout de temps ». Il a tenu à remercier les députés du NPD d’obliger les conservateurs à renouveler leur engagement de dédommager les producteurs laitiers et fromagers, pris il y a environ sept mois. « Nous sommes encouragés, mais il reste à voir comment tout ça va se concrétiser. Nous sommes toujours en attente de propositions concrètes du gouvernement fédéral », a-t-il conclu.