fbpx
Photo : Archives / TCN

Photo : Archives / TCN

Des politiciens qui manquent d’engagements concrets

La Terre a recueilli les commentaires de jeunes agriculteurs à la suite du débat organisé par la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ), le 7 septembre, et diffusé sur la page Facebook Grand débat de la relève.

Marc-Antoine Arseneault-Chiasson, producteur et transformateur de pommes à Farnham en Montérégie

« J’étais content qu’il y ait un débat et que chaque parti ait un représentant qui s’y connaisse en agriculture. Par contre, honnêtement, ça m‘a déçu que personne ne soit arrivé avec des solutions concrètes. Est-ce parce qu’ils ne pouvaient pas s’engager ou était-ce un manque de préparation de leur part? Sur la question du gaspillage et des changements climatiques, M. Berthold [du Parti conservateur] a parlé de lancer un centre de recherche, ça ne m’a pas vraiment convaincu. Mme Brosseau [du Nouveau parti démocratique] a donné une bonne idée, celle de partager la main-d’œuvre, mais pour le reste, elle avait des solutions recyclées. Mme Bibeau [du Parti libéral] a dit qu’elle était pour investir dans la recherche. Mais la recherche de quoi? Finalement, les candidats ont tous joué leur cassette et je ne sais pas plus pour qui voter! »


Marc-Antoine Turcotte, producteur de volailles et de pommes à l’île d’Orléans

« J’ai été surpris de voir les quatre adversaires politiques s’entendre sur de grands enjeux, comme les problèmes criants de main-d’œuvre. Pour le reste, j’ai trouvé que les réponses étaient quand même vagues, notamment sur les programmes de gestion des risques. J’aurais aimé ça qu’ils se mouillent un peu plus. Concernant la gestion de l’offre, j’ai trouvé les réponses de Mme Bibeau et M. Berthold, inquiétantes. »


Julie Bissonnette, productrice de lait et présidente de la FRAQ

« J’ai aimé qu’ils soient pas mal tous unanimes à vouloir régler les problèmes de main-d’œuvre, protéger la gestion de l’offre et bonifier les programmes de soutien. C’est rassurant. Mais pour le reste, je n’ai pas trouvé qu’ils avaient grand-chose de concret pour aider la relève. Le taux d’endettement augmente et l’accès aux terres est difficile; aucun candidat n’avait de solutions autres que des rabais qu’on a déjà et leur vision sur 10 ans de l’agriculture était un peu nébuleuse. »


Audrey-Anne Lussier, productrice de pommes en Montérégie

« J’ai commencé à décrocher vers la fin du débat; les réponses des politiciens n’étaient pas concrètes pour des enjeux qui le sont. Ça restait vague. Sauf pour la main d’œuvre. L’idée d’une coop de travailleurs du NPD; wow, ça, c’est une bonne idée. Ça nous ferait du bien! J’ai trouvé Mme Bibeau la mieux préparée, mais elle parlait beaucoup de ce qu’elle avait fait et non de ce qu’elle fera. Le débat de mardi m’a enligné vers un parti, mais avec le débat national en anglais du 9 septembre et tout le Québec bashing, j’hésite. Je vais peut-être changer mon vote. »


Pour visionner le débat : https://www.facebook.com/fraqreleve/videos/279085333721746