François Legault et Youri Chassin, candidat pour la CAQ dans Saint-Jérôme. Crédit photo : CAQ

François Legault et Youri Chassin, candidat pour la CAQ dans Saint-Jérôme. Crédit photo : CAQ

Un candidat de la CAQ détracteur de la gestion de l’offre se rallie

L’arrivée de l’économiste antigestion de l’offre Youri Chassin comme candidat pour la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Saint-Jérôme a immédiatement suscité des questions de producteurs de lait. La CAQ se veut rassurante.

« La CAQ a toujours été claire sur cet aspect : nous allons défendre bec et ongles la gestion de l’offre. M. Chassin a d’ailleurs déjà fait savoir qu’il se ralliait à cette position et ne se lançait pas en politique pour la faire changer », a répondu Thomas Verville, attaché de presse de la CAQ, questionné par La Terre.

Il faut dire que l’ancien directeur de recherche de l’Institut économique de Montréal (IEDM) ne mâchait pas ses mots pour dénoncer le système « néfaste » de la gestion de l’offre en le qualifiant de « cartel légal » en 2015.

Le directeur de recherche réclamait alors la fin de la gestion de l’offre dans le cadre des négociations du Partenariat transpacifique afin de négocier plus d’ouvertures de marché pour d’autres secteurs. Youri Chassin insistait aussi pour dire que la gestion de l’offre est une « politique régressive », qui occasionne un impact cinq fois plus grand pour les plus pauvres qui consacrent une plus grande part de leur revenu à l’alimentation.

L’économiste vantait par ailleurs la déréglementation du secteur laitier australien. « Contrairement à ce que certains auraient pu craindre, l’industrie laitière australienne ne s’est pas effondrée après cette déréglementation », disait Youri Chassin.

Des questions subsistent

La candidature de Youri Chassin a été soulignée sur les réseaux sociaux, et certains producteurs de lait de même que l’Union des producteurs agricoles (UPA) s’inquiétaient de l’arrivée de cet économiste à la CAQ. « On se questionne sur le message que ça envoie aux agriculteurs du Québec, en pleine renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain », a mentionné Patrice Juneau, porte-parole de l’UPA.

Le Parti québécois (PQ) n’est pas convaincu du ralliement de Youri Chassin à la gestion de l’offre. « Avec Youri Chassin, la CAQ a trouvé son Maxime Bernier. François Legault choisit personnellement les candidats de la CAQ, et M. Chassin milite activement depuis plusieurs années pour mettre fin à la gestion de l’offre », a affirmé André Villeneuve, porte-parole agricole du PQ, qui estime que malgré les déclarations publiques du chef ou de Sylvie D’Amours, Youri Chassin continuera de militer contre la gestion de l’offre « derrière les portes closes ».