fbpx
Le Metricheck permet de diagnostiquer l’endométrite clinique et aide à optimiser la reproduction des vaches dans un troupeau. Photo : AC de Jocelyn Dubuc

Le Metricheck permet de diagnostiquer l’endométrite clinique et aide à optimiser la reproduction des vaches dans un troupeau. Photo : AC de Jocelyn Dubuc

Pour diagnostiquer l’endométrite clinique chez les vaches laitières

L’endométrite clinique est une maladie chronique du tractus reproducteur des vaches laitières. Il s’agit d’une infection qui persiste anormalement longtemps après le vêlage.

Entre 30 et 50 jours en lait, environ 20 % des vaches souffrent d’endométrite dans un troupeau moyen au Québec. Cette proportion peut varier d’un troupeau à l’autre, allant de 10 % à 50 % des vaches d’un troupeau. Elle est donc commune. Comme la maladie a un caractère chronique, elle a un effet négatif sur la performance subséquente en reproduction des vaches. On parle ici d’une augmentation d’environ 30 jours ouverts en moyenne par vache affectée, ce qui n’est pas négligeable.

La difficulté avec cette maladie du tractus reproducteur est son aspect insidieux. Les signes permettant de la voir sont la présence d’un écoulement de pus au niveau du vagin lorsque la vache est couchée. Par contre, il faut garder en tête que ce symptôme est visible chez moins de la moitié des vaches affectées. En d’autres mots, en se fiant seulement à un rapide examen visuel, le producteur passe à côté d’au moins la moitié des cas.

Des outils pour aider au diagnostic

Pour améliorer notre chance de diagnostiquer correctement l’endométrite clinique, il est possible d’utiliser des outils. Le plus commun est le Metricheck. Il s’agit d’une tige de métal ayant une cupule en caoutchouc au bout. Après avoir nettoyé la vulve, il faut insérer le Metricheck dans le vagin pour récolter les écoulements vaginaux. En le retirant, on regarde s’il y a du pus dans la cupule. Si oui, la vache souffre d’endométrite clinique. Cette procédure prend seulement quelques secondes à effectuer.

D’autres méthodes de diagnostic sont le vaginoscope et la fouille avec une main gantée. Le vaginoscope est un tube de carton qu’on introduit dans le vagin pour regarder les écoulements vaginaux à l’aide d’une lampe de poche. Quant à la technique de la main gantée, il s’agit de mettre un gant d’examen vétérinaire et un peu de lubrifiant. Toutes ces méthodes donnent des résultats semblables. Peu importe celle qu’on choisit, notre attention doit être portée sur la présence ou non de pus au niveau vaginal.

Le Metricheck , populaire au Québec

L’utilisation du Metricheck est populaire au Québec dans les troupeaux laitiers. C’est un outil diagnostique très pertinent pour identifier et traiter l’endométrite clinique chez les vaches. Peu de matériel est nécessaire et il suffit de quelques secondes pour obtenir un résultat au chevet de la vache. Cet outil permet donc d’aider à optimiser la reproduction des vaches dans un troupeau.

Les troupeaux qui en bénéficient le plus sont ceux qui ont un faible succès à la première insémination après le vêlage. Dans un tel contexte, il est fort probable que l’endométrite clinique soit impliquée dans le problème. Dans de tels cas, utiliser le Metricheck sur une dizaine de vaches permettra de savoir s’il y a beaucoup d’endométrite clinique ou non dans votre troupeau. Cette approche pourrait vous permettre de traiter et de prévenir la maladie, mais aussi et surtout de minimiser son effet négatif sur la reproduction et la rentabilité de votre troupeau. Si vous croyez que votre taux de réussite à la première insémination dans votre troupeau pourrait être meilleur, le Metricheck pourrait être utile.

Dr Jocelyn Dubuc, Médecin vétérinaire et professeur à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal