fbpx
Les chats sont reconnus comme étant de bons prédateurs, ce qui fait d’eux des partenaires hors pair pour la gestion de la vermine à la ferme.

Les chats sont reconnus comme étant de bons prédateurs, ce qui fait d’eux des partenaires hors pair pour la gestion de la vermine à la ferme.

La santé des chats errants à la ferme : un petit investissement qui rapporte

En leur qualité de chasseurs, les chats sont reconnus comme étant de bons prédateurs, ce qui fait d’eux des partenaires hors pair pour la gestion de la vermine à la ferme. Toutefois, on se rend rapidement compte que les chats sont très prolifiques, et la surpopulation féline ne vient pas sans son lot de défis. Effectivement, la consanguinité et ses conséquences génétiques néfastes, la protection de la vie sauvage et la protection de la santé publique sont souvent des enjeux préoccupants.

Cela étant dit, la stérilisation des chats à la ferme amène beaucoup plus que le simple contrôle de la population féline. On observe chez les animaux ­stérilisés une inhibition des comportements agressifs, territoriaux et de vagabondage.

Au-delà de l’importance non négligeable du bien-être animal, il est certainement avantageux de veiller à la santé des chats errants à la ferme, car les animaux malades affaiblissent les autres membres de leur communauté féline par la transmission de maladies. Ainsi, veiller au bien-être et à la stérilisation des chats errants permet d’accroître la longévité de tous les félins à la ferme et engendre des économies à long terme en réduisant les frais médicaux. Ultimement, votre troupeau et vos installations bénéficient d’une protection prolongée et optimale contre les éléments nuisibles.

Pour veiller à la santé des chats errants à la ferme, il est donc recommandé de :

  • les faire vacciner pour éviter la transmission de maladies;
  • les traiter contre les parasites externes et internes;
  • les nourrir deux fois par jour;
  • leur fournir un accès à l’eau, et ce, même en hiver;
  • leur fournir des endroits où ils peuvent se cacher, rester au chaud et en sécurité.

Qui consulter?

Le médecin vétérinaire responsable de votre suivi de troupeau peut être en mesure de vous conseiller et de vous fournir certaines informations relativement aux soins à administrer. Il peut même poser certains actes ou encore vous recommander un collègue plus expérimenté dans la pratique des animaux de compagnie. Les Sociétés protectrices des animaux, les refuges et les établissements vétérinaires de votre région peuvent vous conseiller et vous aider dans la recherche de solutions à coûts modiques pour la stérilisation et le traitement des chats errants à la ferme. Des programmes de Capture-Stérilisation-Retour sont offerts dans plusieurs municipalités, et certains organismes peuvent vous venir en aide dans le prêt et la disposition de cages, ainsi que le transport des animaux vers un centre de stérilisation.

ALIX SERAPIGLIA, M.V.
GABRIELLE FILLION-BERTRAND, M. Sc.
Ordre des médecins vétérinaires du Québec