fbpx
Consulligence permet aux producteurs québécois d’adapter leurs tracteurs et autres outils agricoles en leur greffant des technologies fabriquées à bas coût en Asie comme ailleurs dans le monde. Photo : Gracieuseté de Consulligence

Consulligence permet aux producteurs québécois d’adapter leurs tracteurs et autres outils agricoles en leur greffant des technologies fabriquées à bas coût en Asie comme ailleurs dans le monde. Photo : Gracieuseté de Consulligence

Consulligence : accéder aux meilleures technologies venues d’Asie

Après un séjour de 10 ans au Japon, Jean-François Ridel est rentré au pays pour fonder Consulligence, une entreprise de distribution d’outils de guidage au laser et de positionnement GPS provenant d’Asie. Grâce à lui, les petits et moyens producteurs ont maintenant accès à des technologies de pointe qui, jusqu’ici, étaient la chasse gardée des plus grands.

Importer les meilleurs outils de guidage au pays, puis les offrir à une fraction du prix des grands compétiteurs, voilà les deux principes derrière la proposition de Consulligence.

Fondée en 2008 par Jean-François Ridel, un ingénieur de formation aujourd’hui producteur agricole, Consulligence permet aux producteurs québécois d’adapter leurs tracteurs et autres outils agricoles en leur greffant des technologies fabriquées à bas coût en Asie comme ailleurs dans le monde.

Parmi elles, on compte des outils de guidage au laser, essentiels à la réalisation de travaux de drainage, d’excavation ou de nivellement, mais aussi des dispositifs de localisation GPS RTK pour automatiser la conduite de la machinerie agricole. Des technologies que les grands fabricants vendent encore à bon prix, alors que des alternatives économiques et tout aussi robustes sont maintenant disponibles, selon M. Ridel.

« Ces produits sont maintenant comparables d’une compagnie à l’autre, affirme-t-il. Par exemple, la technologie du GPS-RTK, pour real time kinetics, est non seulement devenue une commodité qu’on achète un peu partout, mais les algorithmes derrière cette technologie sont aussi arrivés à maturité chez tous les fabricants. »

Ainsi, il n’est plus nécessaire selon lui de payer une prime pour acheter un produit de marque afin d’accéder à ces technologies.
« Les dispositifs fabriqués en Asie sont tout aussi fiables et robustes, affirme-t-il, et se vendent à bien meilleur prix. »

Recherche intensive

Lorsqu’il ne s’affaire pas sur ses terres de Saint-Césaire en Montérégie, Jean-François Ridel met à l’épreuve les technologies qu’il souhaite inclure dans l’offre de Consulligence. « Je veux être bien certain que chaque produit apportera une valeur ajoutée aux producteurs québécois qui les achèteront », confie le spécialiste en microélectronique.

« Je n’importe pas un produit s’il est pour être vendu au même prix que la compétition, ajoute-t-il. C’est ma façon de me distinguer du marché et de gagner du temps. »

Selon lui, de nouveaux produits très intéressants s’ajouteront cette année à l’offre de Consulligence.

Parmi ses meilleurs vendeurs actuels, on compte un « kit autosteer » du fabricant AllyNav composé notamment d’une tablette étanche dotée d’un puissant module GPS et d’un volant électrique. Du côté du nivellement au laser, c’est le Futtura EG1 qui est en vedette. Des outils que s’arrachent les petits producteurs biologiques en grandes cultures, notamment.

« Pour les petits producteurs, ça représente des solutions abordables qui font parfaitement l’affaire », précise le fondateur de Consulligence. 


Ce portrait d’entreprise d’ici est une présentation de