fbpx
Les membres d'Agropur font une différence par la qualité de leur lait et par le soin qu’ils portent au bien-être de leurs vaches. Vicky St-Hilaire de la ferme St-Hilaire (St-Odilon-de-Cranbourne) porte le flambeau d’une tradition familiale bien enracinée.  

Les membres d'Agropur font une différence par la qualité de leur lait et par le soin qu’ils portent au bien-être de leurs vaches. Vicky St-Hilaire de la ferme St-Hilaire (St-Odilon-de-Cranbourne) porte le flambeau d’une tradition familiale bien enracinée.  

Agropur : une coopérative agile tournée vers le futur

Après avoir fait preuve de souplesse et de résilience pour s’adapter aux bouleversements occasionnés par la COVID-19, Agropur a les yeux rivés vers l’avenir. La coopérative laitière continuera d’avoir un impact positif dans ses communautés et de croître.

« Quand la pandémie a frappé, on ne parlait pas que de se préparer à l’improbable, mais à l’émergence impromptue d’un scénario qui s’écrivait au jour le jour. Dans ce sillage, tout était matière à ajustements et décisions.  On a dû s’adapter constamment et très rapidement », lance la directrice des communications externes et affaires publiques chez Agropur, Diane Jubinville. Avec la fermeture des restaurants, des cafétérias et autres services alimentaires, la demande de la clientèle au détail a explosé, ajoute-t-elle. « Nos usines ont dû s’adapter rapidement pour faire face à des changements inégalés de la demande », avance Mme Jubinville.

De tels ajustements nécessitent une agilité de la part de toute l’organisation, mais aussi une résilience hors du commun de la part des employés. Celle qui œuvre dans l’industrie laitière depuis plus de 30 ans note d’ailleurs que les travailleurs d’Agropur et de toute l’industrie de la transformation alimentaire méritent le respect de tous. « On a beaucoup parlé du dévouement des travailleurs de première ligne et des épiceries, avec raison, mais on a peu parlé de ceux qui se sont présentés jour après jour pour fournir des produits de qualité aux épiceries », soutient-elle.

Plusieurs changements chez Agropur

Aux dires de la directrice des communications, plusieurs changements effectués pendant la pandémie vont devenir permanents. « Par exemple, le télétravail en mode hybride est là pour rester chez Agropur, note-t-elle. Pour nous, c’est une façon de travailler très efficace. » Diane Jubinville explique également que la transformation de la coopérative, qui était déjà en marche en mars 2020 lorsque la planète s’est mise sur pause, s’est poursuivie tout au long des 18 derniers mois et guide les prochaines phases de notre développement Agropur va concentrer ses efforts, ses investissements et sa force d’innovation dans les secteurs qui sont les plus porteurs. « On sait où on s’en va et on garde le cap sur les objectifs qu’on s’est donnés dans notre vision stratégique », résume Mme Jubinville.

Un employeur de choix

Leader dans l’industrie, la croissance d’Agropur est axée sur la pérennité, ce qui leur permet d’offrir un environnement de travail propice au développement des talents. Dans chacun de leurs sites, des équipes dédiées à la production ou à la distribution, au support technique et à la gestion collaborent quotidiennement afin d’offrir aux familles nord-américaines des produits répondant à de hauts standards. Agropur est également déterminée à devenir chaque jour un meilleur employeur.

L’entreprise a mis en place plusieurs programmes comme LeadR, MentoR, B-Vision qui visent à développer les compétences de leadership chez les gestionnaires. Mis sur pied il y a deux ans, le programme LIFé vise quant à lui à augmenter la représentativité des femmes au sein des postes de direction d’Agropur. « Le recrutement demeure un facteur clé. D’ailleurs, aujourd’hui nous avons plusieurs postes à combler dans nos nombreuses usines, souligne Mme Jubinville. Ce qui veut dire des emplois de qualité dans plusieurs régions du pays. »


Ce portrait d’entreprise d’ici est une présentation de