fbpx
Édith Lafond travaille avec ses cinq enfants à ferme. Sur la photo : Niky Robert avec dans ses bras, la petite Florence, Pascal Robert, Nelson Robert, Édith Lafond, Lydia Robert et Tiffany Robert. Crédit photo : Émélie Rivard-Boudreau

Édith Lafond travaille avec ses cinq enfants à ferme. Sur la photo : Niky Robert avec dans ses bras, la petite Florence, Pascal Robert, Nelson Robert, Édith Lafond, Lydia Robert et Tiffany Robert. Crédit photo : Émélie Rivard-Boudreau

Seule aux commandes après la rupture

SAINT-EUGÈNE-DE-GUIGUES – Survivre à une séparation n’est facile pour personne, mais ce l’est encore moins quand on quitte son partenaire d’affaires. Édith Lafond démontre que l’on peut surmonter cette épreuve, surtout lorsqu’on est bien entouré. La mère de cinq enfants mène fièrement une entreprise laitière robotisée du Témiscamingue. 

« On me dit souvent que je suis courageuse. Chose certaine, je ne peux pas dire que ç’a été facile », confie Édith Lafond, une véritable passionnée des animaux, aujourd’hui seule propriétaire de la Ferme Témistar. Cela fait bientôt 21 ans que la productrice se donne corps et âme pour son exploitation. Au lendemain de sa séparation, il y a deux ans et demi, elle a choisi de prendre seule les rênes de l’entreprise, malgré tous les défis que cela allait entraîner. 

Heureusement, Édith Lafond est bien entourée, puisque ses quatre frères et ses parents travaillent dans le milieu agricole. « Ils ont soutenu mes décisions, m’ont conseillé dans le choix des cultivars, mais surtout, ils m’ont aidé à faire le deuil de certains de mes idéaux. Ils étaient aussi les premiers arrivés pour me prêter main-forte au champ ou lors de bris d’équipement », se remémore-t-elle, reconnaissante.

Grande passionnée du travail à la ferme, Édith Lafond est propriétaire de la Ferme Témistar depuis bientôt 21 ans. Crédit photo : Gracieuseté d’Édith Lafond

Grande passionnée du travail à la ferme, Édith Lafond est propriétaire de la Ferme Témistar depuis bientôt 21 ans. Crédit photo : Gracieuseté d’Édith Lafond

Une relève en gestation 

Trois de ses enfants présentent aussi de l’intérêt pour l’agriculture et ont été formés à l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA). L’aînée de 24 ans, Niky, sera sous peu associée avec son conjoint dans une autre ferme laitière et de grandes cultures, à quelques kilomètres de chez sa mère. 

Lydia, elle, est la plus motivée à prendre la relève de l’exploitation familiale. La jeune femme de 21 ans travaille actuellement comme technicienne de contrôle pour le centre d’expertise en production laitière Valacta. Diplômée en production animale de l’ITA, elle est reconnue pour son leadership ou, à la blague, comme celle qui aime le plus diriger. « Oui, c’est vrai, admet-elle. On s’en parle régulièrement. J’aime la dynamique à la ferme. »

Le fils aîné d’Édith Lafond, Pascal, est aussi grandement impliqué. Présentement, il est le bras droit de sa mère pour l’entretien de la machinerie. À 23 ans, même s’il détient un diplôme en technologie du génie agromécanique, il tergiverse quant à son avenir à la ferme. Acceptera-t-il de se faire diriger par sa sœur?
« Je ne sais pas encore. J’aime ça, mais j’ai d’autres passions », répond-il en faisant référence à un projet d’affaire en impression 3D. 

Sa petite sœur de 19 ans, Tiffany, travaille quant à elle à temps partiel à la ferme avant d’entrer, en août 2019, à l’Université de Montréal en psychologie. 

Enfin, le plus jeune, Nelson, prend lui aussi une autre direction. L’an prochain, il se dirigera vers le Cégep de Jonquière pour étudier en production télévisuelle. Qui sait? Un tournage le ramènera peut-être à sa terre familiale un jour.

Une nouvelle étable

Le troupeau de Témistar est composé de 88 vaches, en plus d’une quarantaine d’animaux de remplacement. La superficie des champs totalise 225 acres. En 2016, l’entreprise a investi 1,8 M$ pour construire une nouvelle étable et y intégrer un système robotisé de traite.

https://soleno.com/