fbpx
Les membres du clan Boyer lors de la remise de leur titre de Famille agricole de l’année par la Fondation de la famille terrienne. Crédit photo : Pascal Ratthé

Les membres du clan Boyer lors de la remise de leur titre de Famille agricole de l’année par la Fondation de la famille terrienne. Crédit photo : Pascal Ratthé

La fierté en héritage

QUÉBEC — Malgré des débuts modestes en agriculture, Denis Boyer et son épouse Pauline Ménard ont toujours travaillé avec fierté et recherché l’excellence. Aujourd’hui, leurs enfants ont voulu leur rendre hommage en participant au concours de la Famille agricole de l’année, que le clan vient de remporter.

Crédit photo : Pascal Ratthé

Crédit photo : Pascal Ratthé

« Nos parents nous ont mis sur le droit chemin, transmis de belles valeurs et donné le goût de l’agriculture », a résumé Sylvain, l’un des sept enfants de Pauline et Denis, à l’occasion de la remise du titre au Congrès annuel de l’Union des producteurs agricoles (UPA). « C’est l’aboutissement! On a beaucoup travaillé », a reconnu humblement Pauline, entourée d’une vingtaine de membres de sa famille, lors d’un moment empreint d’émotion.

La cérémonie a été un moment empreint d’émotion, notamment pour Denis Boyer, le patriarche de la famille. Photo : Pascal Ratthé

La cérémonie a été un moment empreint d’émotion, notamment pour Denis Boyer, le patriarche de la famille. Photo : Pascal Ratthé

Les enfants ont rappelé l’amour des animaux si important pour leurs parents qui leur ont appris à brosser les vaches quotidiennement et à balayer l’étable trois fois par jour. « Même si [au début] on n’avait pas d’animaux pur sang, mon père était fier de ses vaches. Après avoir balayé les crèches, mis de la chaux et de la paille, il regardait ses rangées de vaches et il était fier. C’est l’image que l’on garde », a décrit Sylvain. « On a toujours vu nos parents faire de l’extraordinaire avec de l’ordinaire », a souligné sa sœur Carole. Six des sept enfants Boyer œuvrent en agriculture de même que plusieurs des 20 petits-enfants.