fbpx
La famille derrière Les Jardins de la Pinède : le père Louis Vaillancourt, le fils Félix, la mère Marie-Josée Daguerre et la fille Maude. Crédit photos : Geneviève Quessy

La famille derrière Les Jardins de la Pinède : le père Louis Vaillancourt, le fils Félix, la mère Marie-Josée Daguerre et la fille Maude. Crédit photos : Geneviève Quessy

Une ferme créée en famille

OKA — L’honnêteté et la transparence, le respect de l’environnement et le souci d’offrir des produits de qualité tout en étant à l’écoute de la clientèle, telles sont les valeurs qui imprègnent le travail et la vie de famille aux Jardins de la Pinède. Dans la boutique, les clients entrent librement, choisissent leurs produits et payent leur dû, même en l’absence des agriculteurs. La confiance règne.

Les Jardins de la Pinède, une ferme maraîchère démarrée il y a cinq ans, ont d’abord germé dans la tête d’un couple et de ses deux enfants. « On n’avait pas prévu qu’on se compléterait autant, mais on est vraiment une équipe, avec chacun ses forces », dit Marie-Josée Daguerre.

Récréologue de formation, cette dernière a quitté Montréal avec son conjoint Louis Vaillancourt, alors employé paramédical, pour investir dans un ancien verger situé à Oka. Leurs enfants Félix et Maude ont participé à tout, que ce soit l’abattage des arbres en piteux état, les travaux du sol ou la construction des serres et d’un bâtiment multifonctionnel servant de cuisine, d’entrepôt et de magasin.

Tandis que Marie-Josée s’occupe de la gestion et de la mise en marché, Louis accomplit les travaux plus manuels, assisté de son fils Félix, 16 ans, qui conduit le tracteur et aime « tout ce qui est physique ». Maude, 14 ans, coupe les gourmands des tomates, cueille les cerises de terre et fait « tout ce qui demande de la minutie ».

« On est vraiment soudés et on se remplace les uns les autres pour s’assurer que les tâches sont accomplies, explique Maude. Il faut que la ferme roule, et on ne peut pas laisser les légumes tout seuls trop longtemps. »

Puisqu’ils ont chacun leur rôle et prennent plaisir au travail de la ferme, Félix et Maude semblent constituer une relève idéale. Pourtant, leurs parents voient les choses différemment. « Ça nous fait drôle chaque fois qu’on nous parle de relève. On ne voit pas nos enfants comme une relève, mais plus comme des partenaires », dit Marie-Josée Daguerre.

Les Daguerre-Vaillancourt sont membres d’une famille unie, mais également partenaires dans l’entreprise, ce qui les rapproche d’autant plus. « Quand mon père a eu un accident de tracteur, c’est moi qui lui ai sauvé la vie. Et après, je l’ai remplacé dans ses tâches », confie Félix.

Le jeune producteur souhaite étudier en gestion agricole à l’Université McGill. Il est prévu que dès sa sortie, il sera responsable d’un nouveau projet de diversification à la ferme. « Mais c’est secret; je ne peux pas dire de quoi il s’agit », mentionne Félix, les yeux très brillants.

Cultivés aux champs et en serre, sans pesticides, antifongiques ni herbicides, les fruits et légumes certifiés bio des Jardins de la Pinède nourrissent 300 familles abonnées à leurs paniers hebdomadaires.

Cultivés aux champs et en serre, sans pesticides, antifongiques ni herbicides, les fruits et légumes certifiés bio des Jardins de la Pinède nourrissent 300 familles abonnées à leurs paniers hebdomadaires.

Des produits frais, neuf mois par année

En créant Les Jardins de la Pinède, les Daguerre-Vaillancourt se sont donné pour mission d’offrir des légumes frais biologiques neuf mois par année. Cultivés aux champs et en serre, sans pesticides, antifongiques ni herbicides, leurs fruits et légumes certifiés bio par Écocert nourrissent 300 familles abonnées à leurs paniers hebdomadaires. Ils sont distribués dans quelques épiceries ainsi qu’au marché local chaque dimanche. Avec 3,5 hectares seulement en culture, on peut dire que Les Jardins de la Pinède sont hautement productifs. « On est orientés plein sud et la terre est en pente, ce qui permet un bon drainage. De plus, on bénéficie d’un microclimat », explique Louis Vaillancourt.

https://soleno.com/