fbpx
La famille Marcotte-Paquin a déménagé sa quarantaine de poules à sa nouvelle résidence de Saint-Jean-Baptiste, une municipalité montérégienne de 3 200 habitants. Crédit photo : Gracieuseté de la famille Marcotte-Paquin

La famille Marcotte-Paquin a déménagé sa quarantaine de poules à sa nouvelle résidence de Saint-Jean-Baptiste, une municipalité montérégienne de 3 200 habitants. Crédit photo : Gracieuseté de la famille Marcotte-Paquin

Un « chalet à temps plein » pour les Marcotte-Paquin

SAINT-JEAN-BAPTISTE — Après mûre réflexion, le couple formé du chef Louis-François Marcotte et de l’animatrice Patricia Paquin a décidé de lever l’ancre de Lachine, l’été dernier, pour s’installer sur un vaste lopin de terre à Saint-Jean-Baptiste loin du bouillonnement urbain.

Ces deux Montréalais purs et durs ont voulu expérimenter le « chalet à temps plein ». « C’est arrivé lors d’une discussion, un soir, entre Patricia et moi. On a dressé une liste de pour et de contre. On voulait un terrain agricole situé à proximité d’une école. D’un autre côté, on savait qu’on allait s’éloigner de ma mère qui vivait à côté de chez nous, à Lachine. Mais il fallait plonger », explique le chef, propriétaire de la cabane à sucre La tablée des pionniers, à Saint-Faustin–Lac-Carré.

« Le vendredi, on était dans le rush pour arriver au chalet, à Saint-Hippolyte, où on décompressait les week-ends et l’été. On a décidé d’avoir tout en un. Louis-François travaille sur la Rive-Sud; ça facilite les déplacements. Et les enfants [Benjamin, Gabriel et Florence] sont parties prenantes du projet. Ils appréciaient déjà un jardin à plus petite échelle à notre chalet de Saint-Hippolyte », renchérit Patricia Paquin, en pause professionnelle pour la première fois en 30 ans de carrière.

Le chef Louis-François Marcotte prépare la terre pour aménager un potager de courges.

Le chef Louis-François Marcotte prépare la terre pour aménager un potager de courges.

Développer la terre

« Je suis toujours dans l’action, mais ici, c’est différent. On bâtit un projet de vie! On a déménagé notre quarantaine de poules. On veut avoir d’autres animaux et un potager. Saint-Jean-Baptiste est aussi situé à côté des vignobles et de la montagne. C’est fantastique! » témoigne Patricia Paquin.

Le couple de vedettes possède un terrain de 43 hectares, soit bien assez pour prêter quelques lots à des amis restaurateurs. « J’aime la liberté; le bois. On a une vaste terre maraîchère avec une forêt où je peux chasser les chevreuils. J’aimerais donner une vocation intéressante au potager, mettre en marché des produits », évoque Louis-François Marcotte.

Inspiration champêtre

Installée seulement depuis août dernier dans sa nouvelle maison, la famille Marcotte-Paquin semble déjà apprécier le rythme des saisons qui défilent sous ses yeux, avec les récoltes et les paysages enchanteurs de la région.

« Notre choix de vie est rempli de découvertes. On s’est aperçus qu’on avait des pruniers et des cerisiers. Il y a un côté paisible très désarmant ici. C’est comme un terrain de jeux qui n’a plus de fin! » illustre le chef cuisinier. 

Véronique Demers, collaboration spéciale