La comédienne Sonia Vachon se définit comme une « fille de campagne ». Il n’est donc pas étonnant qu’elle soit aussi enchantée de participer au tournage de la nouvelle série rurale 5e Rang. Crédit photo : Ariane Desrochers/TCN

La comédienne Sonia Vachon se définit comme une « fille de campagne ». Il n’est donc pas étonnant qu’elle soit aussi enchantée de participer au tournage de la nouvelle série rurale 5e Rang. Crédit photo : Ariane Desrochers/TCN

Le rôle de rêve de Sonia Vachon

SAINT-CHRYSOSTOME — Rencontrée sur le plateau de tournage de la toute nouvelle série rurale 5e Rang, la comédienne Sonia Vachon était aux anges d’avoir décroché son rôle de rêve. « Je suis sur un nuage. Ce n’est pas compliqué », a confié celle qui se décrit comme une « fille de campagne ».

La perspective de tourner dans des décors naturels, loin des bruits de la ville, l’enchantait particulièrement.
« Il n’y a rien de faux ici, s’est-elle exclamée. Je suis dans mon élément. »

Dans la série, Sonia incarne une infirmière qui rentre au pays après avoir exercé son métier en Afrique pendant longtemps. Elle est la meilleure amie du personnage principal joué par Maude Guérin et la sœur de celui de François Papineau, avec qui elle a hérité d’une ferme laitière. Ne la cherchez pas lors des premiers épisodes, car elle arrivera plus tard dans la saison.

Grande amoureuse des vaches

Sonia Vachon a grandi à Magog, dans les Cantons-de-l’Est. Chaque été, la jeune fille allait visiter la ferme laitière de son grand-oncle maternel près de Lac-Mégantic avec sa famille. Elle en conserve d’impérissables souvenirs.

« Moi, j’adore les vaches! a affirmé la comédienne. J’aime tout d’elles, surtout leur odeur. » En grandissant, elle n’a jamais cessé d’être gagnée par l’excitation lorsqu’elle aperçoit des ruminants dans un paysage campagnard. « Ça fait longtemps que j’ai vu une vache de près, a-t-elle admis, mais là, ça s’en vient. Je vais me gâter! » Elle trépignait d’ailleurs d’impatience en attendant le début, quelques semaines plus tard, du tournage auprès de ces chères bêtes qu’elle affectionne au point de tapisser les murs de sa maison de leurs images. 

Aujourd’hui, elle habite en « semi-campagne », c’est-à-dire à L’Île-Perrot, en Montérégie, un endroit qui lui plaît bien, mais où il manque de vaches. « Je sais qu’il y en a, mais je ne les vois pas », a-t-elle nuancé en riant. L’actrice dit éprouver beaucoup de satisfaction à traverser quotidiennement des champs de maïs pour se rendre jusque chez elle.

Elle s’était juré de ne pas trop s’éloigner de ses Cantons-de-l’Est. L’Île-Perrot que lui a fait découvrir son conjoint représente un compromis acceptable à ses yeux. 

Sa décoration à la maison révèle un amour profond pour les vaches. Crédit photo : Gracieuseté de Sonia Vachon

Sa décoration à la maison révèle un amour profond pour les vaches. Crédit photo : Gracieuseté de Sonia Vachon