fbpx
Lyna Bouchard, Éric Perreault et leurs deux enfants ont choisi le village de Notre-Dame-de-Lorette au lac Saint-Jean pour mettre sur pied leur projet agrotouristique. Photo : Gracieuseté de Lyna Bouchard

Lyna Bouchard, Éric Perreault et leurs deux enfants ont choisi le village de Notre-Dame-de-Lorette au lac Saint-Jean pour mettre sur pied leur projet agrotouristique. Photo : Gracieuseté de Lyna Bouchard

Petit patelin, grandes aspirations

NOTRE-DAME-DE-LORETTE — C’est un village presque deux fois plus grand que l’île d’Orléans, mais qui ne compte que 185 âmes. Bienvenue à Notre-Dame-de-Lorette, municipalité du nord du Lac-Saint-Jean où Lyna Bouchard et Éric Perreault ont choisi d’établir à la fois leur nid et leur projet d’agrotourisme, le Domaine l’Orée des bois.

L’histoire de ce projet remonte à 1996. À l’époque, Lyna Bouchard entreprend un retour à la terre et revient s’installer en compagnie de son conjoint dans le village qui l’a vu grandir. « On a une super belle région et on veut participer à développer des attraits pour inciter les gens à venir dans l’arrière-pays », mentionne Lyna.

Après avoir rénové la maison familiale laissée à l’abandon, le couple achète une terre de 96 acres laissée en friche qui appartenait aux grands-parents de Lyna. « C’est à ce moment qu’on s’est lancés dans les expériences », se souvient cette dernière.

Aux bleuets se sont vite ajoutées des productions de framboises et de légumes. Le couple en a aussi profité pour se lancer dans la production de confitures, puis d’alcools fins avec un objectif ambitieux : produire un vin au 49e parallèle. Mais trouver des cultivars de vignes adaptés à cette latitude s’est avéré ardu. Après avoir testé 19 variétés, le duo s’est finalement rabattu sur ses bleuets, framboises et camerises pour confectionner des alcools fins.

Site quatre saisons

Les propriétaires tentent maintenant d’amener les clients jusqu’à eux grâce à un projet agrotouristique offrant un circuit éducatif sur la fabrication d’alcools et l’agriculture au 49e parallèle. « Les gens peuvent manger sur place et pourront même bientôt dormir ici avec les yourtes qu’on est en train de construire », explique Lyna.

Le couple espère étendre ses activités sur quatre saisons et attirer les quadistes et motoneigistes. « À mes yeux, il y a ici un beau potentiel de développement qui attend juste d’être exploité, souligne l’entrepreneure. On veut permettre aux visiteurs de profiter au maximum de ce qu’ont à offrir notre village et notre région. »

Le maire de Notre-Dame-de-Lorette, Daniel Tremblay, salue les initiatives de Mme Bouchard. « Elle travaille terriblement et fait briller notre municipalité indirectement », mentionne-t-il. Selon lui, le couple derrière le Domaine l’Orée des bois a stimulé la fibre entrepreneuriale d’autres habitants de la région. « On a vu apparaître d’autres projets d’entreprises similaires aux leurs dans les villages voisins, dit-il. C’est certain qu’ils y sont pour quelque chose. »