fbpx
Depuis la sortie de son premier album en 2014, Philippe Brach s’impose par son style original. Crédit photo : Christian Blais

Depuis la sortie de son premier album en 2014, Philippe Brach s’impose par son style original. Crédit photo : Christian Blais

C’est au Saguenay que tout a commencé

SAGUENAY — Comptant trois albums à son actif, l’auteur-compositeur-interprète Philippe Brach a su se tailler une place importante dans l’univers musical québécois. Bien qu’il demeure et travaille maintenant à Montréal, c’est au Saguenay que sa carrière a véritablement commencé.

Né à Chicoutimi, Philippe Brach a en outre résidé à Alma et à Jonquière jusqu’à son départ pour la métropole au début de la vingtaine. Jeune adolescent, il aimait vivre parmi les arbres, l’été, au chalet que ses parents possédaient à Saint-David-de-Falardeau, au lac Gamelin. Ce goût pour la forêt l’habite toujours. Il y a quelques mois, il a acquis une maison à L’Ascension dans les Laurentides entourée d’épinettes où il se rend aussi souvent qu’il peut. « Montréal, c’est mon pied à terre », précise-t-il.

Quand Philippe Brach raconte que c’est son coin de pays qui est à l’origine de sa carrière professionnelle, un nom émerge : celui du groupe Buffet froid qu’il a formé avec des amis du Cégep de Jonquière. C’est avec eux, qu’il a fait ses débuts sur scène et qu’il a commencé à composer et à écrire des chansons. « Ç’a été une belle école parce qu’on faisait nos propres créations », se souvient le musicien. Ce groupe a connu un rayonnement régional en plus d’être choisi comme porte–parole de la Nuit de la culture de Jonquière en 2009.

L’attachement de Philippe Brach pour son coin de pays natal s’est traduit concrètement par la mise sur pied, à Chicoutimi, du festival La Noce qui en sera à sa troisième présentation en juillet. En invitant différents groupes à se produire sur la scène locale, l’artiste veut contribuer à l’essor culturel de sa région.

Philippe Brach affirme d’ailleurs se sentir bien plus saguenéen que montréalais. En raison du festival et comme sa famille habite encore au Saguenay, il y retourne plusieurs fois par année.

Carrière solo

En 2011, Philippe Brach a quitté le groupe pour lancer sa carrière solo. Il a participé à plusieurs festivals et concours. Il a notamment remporté Ma première Place des Arts en 2013 et le prix Sirius XM au Festival en chanson de Petite-Vallée. Ses trois albums, La foire et l’ordre, Portraits de famine et Le silence des -troupeaux, sortis entre 2014 et 2017, ont connu un succès populaire.

L’auteur-compositeur-interprète, pour qui la vie tourne toujours sur les chapeaux de roues, adore visiter les régions du Québec lors de ses tournées de spectacles. On pourra le voir à plusieurs endroits d’ici la fin de l’été. Il a aussi un projet d’émission de télévision et de radio sur la table. Sur le plan personnel, il prévoit s’envoler dans quelques semaines pour un voyage de découverte en Afrique.

Philippe Brach à l’occasion d’un spectacle symphonique. Crédit photo : Le Petit Russe

Philippe Brach à l’occasion d’un spectacle symphonique. Crédit photo : Le Petit Russe