fbpx
Photo : Shutterstock.com

Photo : Shutterstock.com

Vers une réduction des subventions directes au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni sort définitivement de l’Union européenne le 31 janvier, ce qui pourrait marquer la fin de l’agriculture subventionnée telle que les producteurs anglais la connaissent.

C’est ce que le gouvernement britannique a proposé dans un projet de loi déposé il y a deux semaines. Pour obtenir des subventions, il ne serait désormais plus suffisant de cultiver la terre ou d’élever des animaux; il faudrait modifier ses pratiques agricoles en faveur du bien public et de l’environnement.

Par exemple, selon la revue américaine Science, les subventions seraient conditionnelles à la séquestration du carbone dans les sols, à la restauration de bâtiments patrimoniaux ou à l’amélioration de la beauté des paysages pour stimuler le tourisme. Le projet de loi stipule que les subventions directes seraient progressivement supprimées dès 2021 sur une période de sept ans, ce qui pourrait particulièrement nuire aux secteurs bovin et ovin, plus subventionnés en région éloignée.