fbpx
Les vagues de chaleur et de sécheresse ont fait craindre le pire pour la production en Europe. Elle a finalement été meilleure qu’attendu. Photo : Shutterstock

Les vagues de chaleur et de sécheresse ont fait craindre le pire pour la production en Europe. Elle a finalement été meilleure qu’attendu. Photo : Shutterstock

La production mondiale de vin un peu sous la moyenne en 2022

La production mondiale de vin sera légèrement sous la moyenne des 20 dernières années en raison des effets des changements climatiques sur la production.

Selon les premières estimations de l’Organisation mondiale de la vigne et du vin, les viticulteurs de 29 pays produiront 260 millions d’hectolitres de vin alors que la moyenne des 20 dernières années se situe à 270 millions d’hectolitres. Les vagues de chaleur et de sécheresse ont fait craindre le pire pour la production en Europe. Elle a finalement été meilleure qu’attendu. La France et l’Italie, les deux premiers producteurs mondiaux, devraient produire plus de vin que la moyenne des cinq dernières années. L’Espagne a connu une baisse de production de 12 % et la Grèce, de 29 %.

Un gel précoce suivi d’une sécheresse a fait reculer la production viticole américaine de 6 % en 2022 par rapport à la moyenne des cinq dernières années.