fbpx
Le gouvernement chinois a levé son embargo contre le bœuf canadien. © Pkalbum

Le gouvernement chinois a levé son embargo contre le bœuf canadien. © Pkalbum

Boeuf canadien : fin de l’embargo chinois

La Chine lève son embargo contre le boeuf canadien.

Les autorités chinoises avaient fermé leurs frontières au boeuf canadien à la suite de la découverte d’un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) en février, en Alberta.

La Chine imitait ainsi le Pérou, le Belarus, la Corée du Sud et Taïwan. Ces restrictions au commerce ont été mises en place en dépit des normes scientifiques de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Cette dernière considère le Canada comme un pays à risque maîtrisé à l’égard de l’ESB. Le dernier cas confirmé de maladie de la vache folle au pays remontait à 2011.

Au début avril, le gouvernement chinois a rouvert ses frontières, sans tambour ni trompette. Le directeur des affaires gouvernementales à l’Association canadienne des éleveurs de bovins, John Masswhol, a confirmé à la Terre que des cargaisons de bœuf ont été acheminées vers la Chine au cours des dernières semaines.

En 2014, la valeur des exportations canadiennes de viande bovine sur ce marché s’est élevée à 40 M$. La Chine présente un potentiel de croissance important pour les exportateurs de boeuf.