fbpx
Image tirée de la publicité créée par Lg2 pour le compte des Producteurs de lait du Québec.

Image tirée de la publicité créée par Lg2 pour le compte des Producteurs de lait du Québec.

Les fromagers comptent sur Kavanagh

Les fromages européens n’ont qu’à bien se tenir. Ils devront maintenant se mesurer à Anthony Kavanagh s’ils veulent percer le marché québécois.

De retour au Québec après une présence de 18 ans sur les scènes d’Europe, l’humoriste devient le nouveau porte-parole des fromages québécois. Après le simplet Benoît, les Producteurs de lait du Québec (PLQ) ont retenu les services de Kavanagh afin de contrer l’arrivée prochaine de fromages européens dans les comptoirs réfrigérés.

À la suite de l’entrée en vigueur de l’Accord économique et commercial global (AECG) le 21 septembre dernier, rappelons que les Européens pourront exporter 17 500 tonnes de fromages au Canada. Les premières livraisons pourraient arriver le lundi 2 octobre, date où seront connues les attributions des nouveaux contingents d’importation. D’ici la fin de l’année, 745 299 kg de fromages européens pourront être vendus au Canada, 79 085 kg en ce qui concerne les fromages industriels.

« Il est plus important que jamais de souligner la très grande qualité de nos produits », indique le président des PLQ, Bruno Letendre. Celui-ci rappelle que les fromages québécois ont jusqu’ici remporté plus de 600 récompenses, dont 200 prix internationaux.

Anthony Kavanagh estime pour sa part que « la qualité surprenante » des fromages québécois leur permettra d’impressionner les Européens. Considéré par plusieurs comme un humoriste européen, Kavanagh va d’ailleurs jouer sur l’ambivalence de son origine. Le public pourra le suivre dans différentes situations cocasses où la nationalité française ou québécoise sera exploitée.