fbpx
Crédit photo : Shutterstock.com

Crédit photo : Shutterstock.com

Entrée illégalement en Serbie, elle risque la mort

Penka, une vache d’origine bulgare, risque la peine de mort après être entrée par mégarde en Serbie. En effet, les règlements européens lui interdisent de séjourner à nouveau dans son pays, au grand dam de son propriétaire, Ivan Haralampiev, qui tente par tous les moyens de sauver son animal, rapporte l’Agence France-Presse (AFP).

La vache rousse, en sixième mois de gestation, avait en effet fait une petite fugue, le 12 mai, alors que son troupeau se trouvait près du village de Kopilovtsi, tout près de la frontière avec la Serbie, pays situé en dehors de l’Union européenne.

Son goût prononcé pour l’aventure et le danger l’aura amenée à traverser illégalement la frontière incognito, sans être interceptée par les garde-frontières. Penka a par la suite été retrouvée et identifiée grâce à son badge par un fermier serbe qui l’a rendue à son propriétaire.

Malheureusement pour Penka et son propriétaire, ils n’étaient pas au bout de leurs peines. Malgré un certificat vétérinaire serbe attestant de la parfaite santé de la vache, les autorités bulgares ont exigé que celle-ci soit abattue sans délai, sous prétexte qu’elle avait quitté les frontières de l’Union européenne (dont la Bulgarie fait partie) et qu’elle ne pouvait plus, par conséquent, y être réimportée. Le récit de l’agriculteur a suscité une vague de sympathie et de nombreux appels à la clémence à travers le pays, mais les autorités sanitaires bulgares ont souligné qu’elles n’avaient aucune marge de manœuvre et que la décision ne leur appartenait pas.