fbpx
Au Québec, l’énorme production de 159 millions de livres en 2019 s’explique par un rendement moyen très élevé de 3,43 livres par entaille, couplé à un nombre d’entailles se chiffrant à 47 millions. Photo : Martin Ménard/TCN

Au Québec, l’énorme production de 159 millions de livres en 2019 s’explique par un rendement moyen très élevé de 3,43 livres par entaille, couplé à un nombre d’entailles se chiffrant à 47 millions. Photo : Martin Ménard/TCN

Sirop d’érable : la production 2019 bat un record

Les chiffres publiés ce matin par les Producteurs et productrices acéricoles du Québec indiquent que la récolte de sirop d’érable 2019 atteint 159 millions de livres (Mlb). Il s’agit d’un nouveau record surpassant celui de 2017 qui s’établissait à 152 Mlb.

Rappelons que le printemps tardif commençait à donner de l’urticaire aux acériculteurs de plusieurs régions qui avaient produit très peu de sirop à la mi-avril. Ceux de l’Est-du-Québec, qui avaient obtenu une très mauvaise récolte en 2018, craignaient ainsi de revivre le même cauchemar cette année. Certains d’entre eux avaient d’ailleurs confié à La Terre qu’une deuxième récolte catastrophique pourrait avoir raison de leur entreprise. La situation était telle que le 7 avril, un média généraliste a même publié un reportage sur Internet avec ce titre : Sirop d’érable : une saison qui ne passera pas à l’histoire.

La production de sirop d’érable 2019 pour l’ensemble du Québec est à l’image de celle des Cormier : un record. Ces producteurs de Dunham, en Montérégie, ont obtenu un rendement de 6,2 lb par entaille, bien au-delà de leurs attentes. Photo : Gracieuseté

La production de sirop d’érable 2019 pour l’ensemble du Québec est à l’image de celle des Cormier : un record. Ces producteurs de Dunham, en Montérégie, ont obtenu un rendement de 6,2 lb par entaille, bien au-delà de leurs attentes. Photo : Gracieuseté

Mais finalement, la saison 2019 aura été marquante. Cette énorme production de 159 Mlb s’explique par un rendement moyen très élevé de 3,43 lb par entaille, couplé à un nombre d’entailles qui s’accroît chaque année et qui se chiffre à 47 millions. Par comparaison, en 2005, les producteurs ont livré 74 Mlb, avec un rendement moyen de 1,95 lb par entaille pour un total de 38 M d’entailles.

Rendements variables

Précisons que le niveau de production varie encore une fois selon les régions. Des producteurs de la Montérégie, de l’Est-du-Québec et du Centre-du-Québec ont obtenu en moyenne plus de 3,5 lb par entaille, tandis que ceux des régions de la Mauricie, de la Capitale-Nationale et du Saguenay–Lac-Saint-Jean ont en moyenne produit moins de 3 lb par entaille.