fbpx
La feuille du nerprun bourdaine (à gauche) ressemble à s’y méprendre à la feuille du cornouiller. Photos : Lise Beauséjour et Sylvio Morin.

La feuille du nerprun bourdaine (à gauche) ressemble à s’y méprendre à la feuille du cornouiller. Photos : Lise Beauséjour et Sylvio Morin.

Le nerprun difficile à identifier

Le nerprun bourdaine et son frère le nerprun cathartique, deux espèces envahissantes venant de l’étranger, sont de réelles menaces pour les forêts et les érablières du Québec, mais peuvent se révéler difficiles à identifier.

En effet, ces arbustes qui étouffent la régénération naturelle des peuplements ressemblent à des arbustes indigènes, comme le cornouiller à feuilles alternes, qui est une essence indigène au Québec et est utile à la biodiversité de nos forêts. Selon les moments de l’année, l’aulne rugueux ou le cerisier de Virginie peuvent aussi être confondus avec le nerprun.

Un acériculteur cité dans un article de La Terre du 7 juillet ainsi qu’un technicien forestier compétent ont d’ailleurs récemment confondu le cornouiller à feuilles alternes avec le nerprun. Pour s’y retrouver, l’ingénieure forestière Marie-Josée Martel recommande de télécharger sur son téléphone intelligent l’application PlantNet, qui offre avec une fiabilité surprenante l’identification des arbres et arbustes.

Le résultat suggéré par l’application doit bien sûr ensuite être validé avec des ouvrages de référence, comme l’Herbier du Québec (herbierduquebec.gouv.qc.ca) ou le Guide de gestion du nerprun bourdaine pour les propriétaires forestiers rédigé par Marie-Josée Martel, accessible gratuitement sur le site de l’Agence de mise en valeur de la forêt privée de l’Estrie. En cas de doute, Mme Martel recommande de contacter son conseiller forestier ou acéricole ou de s’adresser à l’Agence de la forêt privée de sa région pour bien identifier le nerprun et ensuite planifier la lutte contre cet envahisseur.

Clés d’identification

Nerprun cathartique : feuille de forme ovale avec des petites dents sur les bordures, se terminant avec une pointe prononcée. Présence d’une épine courte et acérée à l’extrémité des ramilles. Nerprun bourdaine : feuille de forme ovale, plus large au sommet qu’à sa base, avec une bordure lisse. Petite fleur qui se présente seule ou en groupe de deux à huit à l’aisselle des feuilles. Cornouiller à feuilles alternes : feuille de forme ovale, non dentelée, se terminant en pointe. Fleurs blanches réunies en cymes.