fbpx

La saison s’étire

Tel que publié dans La Terre de chez nous

Le temps froid qui persiste aura finalement du bon pour les producteurs de sirop d’érable.

Il leur permet d’étirer la saison 2014 au point de transformer une récolte qui s’annonçait bien ordinaire. Au final, la production de sirop devrait se situer dans la moyenne.

« C’est souvent dans la dernière semaine que ça se décide », commentait le président de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, Serge Beaulieu. Celui-ci a terminé sa récolte le 15 avril, se disant bien satisfait de sa production, avec près de 4 lb à l’entaille, soit bien au-dessus de sa moyenne habituelle de 3,25 lb. Il attribue cette performance à l’efficacité de son système à haut vacuum.

« La récolte 2014 est bien bonne, un peu moins quand même que l’an passé, qui était une année exceptionnelle », a-t-il affirmé. Question qualité, s’il admet que son sirop est « un peu plus foncé que d’habitude », il est fort content de n’avoir produit aucun sirop avec un goût de bourgeon.

En Côte-du-Sud, au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, la récolte se poursuivait encore la semaine dernière à la faveur du temps froid. Serge Beaulieu disait avoir parlé avec un producteur du Bas-Saint-Laurent qui lui a confié que « c’était encore l’hiver ». De fait, la quantité de neige au sol était encore impressionnante.

« Il neige encore ici aujourd’hui [jeudi 24 avril] », a confirmé Sylvie Laliberté, présidente du Syndicat Bas-Saint-Laurent–Gaspésie. Elle estime que la saison sera dans la moyenne dans sa région, soit environ 2,25 lb/entaille. Le temps chaud de la fin de semaine de Pâques, constate-t-elle, a permis aux producteurs de récolter environ 1 lb/entaille.

« Ça nous sauve », dit-elle.