fbpx
Crédit photos: Martin Ménard/TCN

Crédit photos: Martin Ménard/TCN

Étapes de production dans la plus grande érablière au monde

Voici, en huit éléments, les étapes de production du sirop chez Sweet Tree Holdings.

1 • Entaillage

La dernière saison d’entaillage, qui a débuté le 26 décembre et s’est terminée le 2 février, a mobilisé plus de 50 employés à temps plein. Les arbres entaillés les plus éloignés se trouvent à 10 km des bâtiments de concentration. 

MM_Vermont_1

2 • Détecter les fuites

Pas moins de 1 300 capteurs veillent à détecter les fuites du réseau de tubulure réparti sur  7 000 acres de forêt. En pleine production, environ 18 employés à temps plein s’affairent  à réparer les fuites.

MM_Vermont_2

3 • Équipement de pointe

Des installations en forêt concentrent l’eau d’érable à 20 degrés Brix, laquelle est ensuite transportée par camion jusqu’à l’usine. Une fois sur place, l’eau est à nouveau concentrée pour atteindre 35 degrés Brix. Fait intéressant, plusieurs équipements sont fabriqués au Québec.

concentrateur

4 • Bassins gigantesques

L’usine compte six bassins pouvant contenir 180 000 litres d’eau d’érable concentrée. En forêt, l’un des bâtiments qui reçoivent l’eau d’érable brute d’environ 165 000 entailles utilise 14 bassins pouvant contenir un total de 360 000 litres.

MM_Vermont_3

5 • Évaporateurs… à vapeur

 Il n’y a pas de flamme dans les évaporateurs. L’eau d’érable est chauffée par un système de vapeur compressée provenant d’immenses chaudières alimentées au gaz. Ce type de chaleur produit un sirop de meilleure qualité, affirme Sweet Tree Holdings. « Au Québec, on en voit très peu, car il faut un permis pour utiliser de la vapeur compressée », dit Serge Tanguay, des Équipements d’érablière CDL. 

MM_Vermont_5

6 • Embouteillage

Cette érablière du Vermont utilise un système industriel qui remplit 100 bouteilles à la minute de ses différents produits, que ce soit du sirop d’érable pur, de l’eau d’érable ou comme ici, du thé glacé sucré à l’érable.

MM_Vermont_6

7 • Réserve

Voici la réserve stratégique de l’érablière Sweet Tree Holdings. L’entreprise dit vendre pratiquement tout le sirop qu’elle produit annuellement. Le sirop mis dans chacun de ces barils est vérifié et un échantillon est conservé à des fins d’assurance qualité et de traçabilité.

MM_Vermont_9

8 • Recherche d’efficacité

Avec son bureau situé directement dans la « cabane à sucre », le gestionnaire Joe Russo suit de près les opérations. Il dit améliorer l’efficacité de la production chaque année afin de profiter davantage des économies d’échelle pour être encore plus compétitif.

MM_Vermont_10

VOIR AUSSI
Des investisseurs à cravate  se lancent massivement dans l’érable
Sirop – Les prix à la baisse aux États-Unis
Sweet Tree Holdings, la plus grosse érablière au monde