fbpx

150 emplois perdus à Saguenay

À deux semaines de Noël, Produits forestiers Résolu réduit au chômage 150 travailleurs de l’usine de Kénogami, à Saguenay.

La papetière a causé tout un choc, lundi matin, en annonçant la fermeture définitive de sa vieille machine à papier numéro 6. Cette décision a été très mal accueillie dans la région, qui s’interroge sur la volonté politique du gouvernement de convaincre une multinationale de la taille de Résolu de maintenir ses activités.

C’est le président de la papetière, Richard Garneau, qui a fait part de cette très mauvaise nouvelle. Le député Sylvain Gaudreau entend demander des comptes au ministre des Ressources naturelles, Clément Gignac, qui a défendu l’ambitieux Plan Nord du gouvernement Charest, lundi midi, devant l’Association des économistes, à Québec.

On rapporte par ailleurs que le ministre Gignac doit se pencher d’ici au 20 décembre sur le plan de réorganisation des usines québécoises de Résolu (anciennement AbitibiBowater). La papetière, faut-il le rappeler, a connu sa large part d’ennuis financiers au cours des dernières années, ce qui a entraîné la fermeture d’usines et de nombreuses pertes d’emplois.

Il faut préciser que l’usine à Saguenay ne ferme pas ses portes pour autant, étant donné que la machine numéro 7 continuera de produire du papier commercial. Environ 150 travailleurs resteront en poste. Mais ceux qui restent n’ont pas envie de faire la fête…