fbpx
Grâce aux données recueillies, le producteur sera en mesure de prendre de meilleures décisions et de faire de la prévention.

Grâce aux données recueillies, le producteur sera en mesure de prendre de meilleures décisions et de faire de la prévention.

Ferme intelligente : comment et pourquoi?

L’apport technologique est partout dans la société, mais aussi en agriculture où l’on peut y trouver une utilité tant du côté de la productivité que du développement durable.

Rendre leur ferme « intelligente » permet aux producteurs de la gérer à l’aide de logiciels et de capteurs afin de suivre, surveiller, automatiser et analyser leurs opérations, ce qui est peu dire!

Comment?

L’intégration de la technologie en agriculture peut se faire de diverses façons :

  • Utilisation de capteurs : gestion de différents paramètres, tels que l’eau, la lumière, l’humidité, la température et le balayage du sol;
  • Utilisation des technologies de télécommunications : réseau fiable, GPS;

  • Utilisation de matériel et logiciels : applications spécialisées pour soutenir la robotique, l’automatisation et l’Internet of Things (IoT), qui est un système d’interconnexion entre des dispositifs informatiques, des machines, des objets, des animaux et même des personnes. Celui-ci est muni d’identifiants uniques (UID) et a la capacité de transférer des données sur un réseau, sans interaction d’humain à humain ou d’humain à ordinateur;

  • Utilisation d’outils d’analyse de données : ils permettent d’intégrer des logiciels de surveillance des événements, de stockage et d’analyse qui fourniront une vue globale des données des capteurs.  Trois parties les composent, soit les capteurs qui surveillent les événements en temps réel, un stockage de données évolutif et un moteur d’analyse pour échantillonner les données et pour prédire les résultats;

  • Utilisation de satellites et drones : afin d’avoir une collecte de données partout et en tout temps facilitant la surveillance à distance. L’information sera analysée par un système informatique.

Pourquoi?

Grâce aux données recueillies, le producteur sera en mesure de prendre de meilleures décisions et de faire de la prévention : rendement des cultures, échantillonnage des sols, changement de climat, application judicieuse d’engrais ou de produits chimiques, détection de parasites nuisibles à la culture, prise de différents paramètres comme l’humidité et la température, surveillance des animaux et adaptation à leurs besoins, etc. La gestion de l’exploitation n’en sera que favorisée. Pour le producteur, pouvoir visualiser en temps réel sans avoir à se déplacer pour récupérer des mesures vient avec une autre forme d’économie : celle de temps!

Enfin, une agriculture connectée devient source d’une meilleure productivité par le contrôle des processus : cela favorise la qualité tout comme la quantité des produits en réduisant les pertes (par la détection des anomalies dans les cultures, la santé du bétail, etc.) dans de telles conditions. On peut voir également dans la ferme intelligente un incitatif aux pratiques durables, ne serait-ce qu’en matière d’application d’engrais et de produits chimiques sans abus tout comme l’utilisation adéquate de l’eau.

L’adaptation au changement concerne l’agriculture de demain où intelligence artificielle, capteurs, nuage, etc., épauleront les producteurs toujours soucieux de répondre aux besoins de la société par la qualité des produits qu’ils offrent. 

Monique Lambert, Ph. D.

Chef scientifique en pédagogie à l’Institut de technologie agroalimentaire du Québec